JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Kidney transplantation and infection in childhood Volume 7, issue 7, Décembre 2011

Authors

Le risque infectieux est plus important chez l’enfant transplanté que chez l’adulte car les enfants sont moins souvent immunisés contre les agents infectieux et sont plus exposés que les adultes à de nombreux agents infectieux (virus mais également bactéries dont le pneumocoque). L’application du calendrier vaccinal standard doit être une préoccupation constante des équipes de transplantation (Tx). Certains vaccins non recommandés par le calendrier vaccinal « standard » sont particulièrement conseillés pour l’enfant et son entourage familial ainsi que pour les soignants. La réponse vaccinale doit être évaluée par le suivi sérologique avant Tx, en particulier lors du bilan pré-Tx puis périodiquement après Tx. La séronégativité plus fréquente que chez l’adulte pour l’Epstein Barr Virus (EBV) explique une fréquence accrue de lymphoproliférations post-Tx à l’âge pédiatrique.

Infectious risk is more important in the transplanted child than in adult because children are less often immunised against pathogens ant more exposed than adults to numerous infectious agents (virus but also bacteria including pneumococcus). The application of the standard immunisation schedule must be a permanent concern of transplantation (Tx) teams. Some vaccines that are not planned in the standard immunization schedule are particularly advised for the child and his family circle, as well as for caregivers. Immunisation response must be evaluated by a serological follow-up before Tx, in particular during the pre-Tx diagnostic work-up, then regularly after Tx. The more frequent absence of immunisation against Epstein Barr Virus (EBV) in children explains the increased frequency of post-transplant lymphoproliferative disorder at the pediatric age.