JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Treatment of iron deficiency by a bolus intravenous iron dextran in peritoneal dialysis Volume 7, issue 7, Décembre 2011

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

Tables


  • Tableau 1
Authors

Introduction

Le fer dextran de bas poids moléculaire peut être administré en une perfusion unique d’une dose totale correspondante à la carence en fer. L’objectif de cette étude observationnelle était de déterminer si l’administration unique d’une dose totale de fer dextran permettait de corriger la carence martiale du patient en dialyse péritonéale pendant une durée de quatre mois.

Patients et méthodes

Les patients traités par dialyse péritonéale depuis plus de trois mois et ayant une anémie (hémoglobine<11g/dL) par carence martiale (ferritinémie<100μg/L et/ou un coefficient de saturation de la transferrine<20 %) avec résistance et/ou intolérance au fer oral étaient inclus dans l’étude. Ils étaient tous traités par agent stimulant l’érythropoïèse. Ils recevaient une dose unique de fer dextran à l’inclusion correspondant à la carence martiale. Un suivi mensuel des paramètres biologiques était réalisé.

Résultats

Douze des dix-sept patients inclus terminaient l’étude. La dose totale moyenne administrée était de 742±150mg sans effet indésirable rapporté. Quatre mois après l’injection on observait une augmentation significative de la moyenne de l’hémoglobinémie (10,1±0,7g/dL vs 11,4±1,2g/dL, p<0,05), de la moyenne de la ferritinémie (66±46μg/L vs 212±121μg/L, p<0,05) et de la moyenne du coefficient de saturation (14±5 % vs 23±8, p<0,05). La dose d’érythropoïétine n’était pas modifiée pendant les quatre mois. Parmi les 12 patients traités, dix avaient une ferritinémie supérieure à 100μg/L et un coefficient de saturation supérieur à 20 % quatre mois après l’injection de fer dextran sans apport supplémentaire de fer.

Conclusion

Chez le patient traité par dialyse péritonéale, le fer dextran de faible poids moléculaire en injection unique d’une dose totale permet de corriger l’anémie ferriprive pendant une durée de quatre mois.

Introduction

The main objective of this study is to determine whether a single dose of iron dextran can correct iron deficiency during a period of four months in peritoneal dialysis patients.

Method

This was a prospective observational study in peritoneal dialysis patients who had anemia (hemoglobin<11g/dL) and iron deficiency (ferritin<100μg/L and/or transferrin saturation<20%). Patients who were resistant to oral iron or who could not tolerate oral iron were included in the study. At baseline, based on the iron deficiency estimation, a single dose of iron dextran was infused over four hours.

Results

Of 17 patients included, 12 completed the study. The mean iron dose infused was 742±150mg. No clinically significant adverse event was reported during the infusion. Four months after the iron dextran infusion there was a significant increase of the mean hemoglobin level (10.1±0.7g/dl vs 11.4±1.2g/dL, P<0.05), the mean blood ferritin level (66±46mg/L vs 212±121mg/L, P<0.05) and the mean transferrin saturation (14±5% vs 23±8, P<0.05). Four months after the iron infusion 10 patients had a blood ferritin level higher than 100μg/L and a transferrin saturation higher than 20%. There was no significant modification of the erythropoietin dose during the four months period.

Conclusion

In patients treated by peritoneal dialysis, the anemia due to iron deficiency can be treated by a single infusion of iron dextran for a period of four months.