JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Escherichia coli associated hemolytic and uremic syndrome: What lessons can be learned after the European epidemic of 2011? Volume 9, issue 3, Juin 2013

Authors

Le syndrome hémolytique et urémique (SHU) est la complication la plus redoutable des infections à Escherichia coli entérohémorragiques. Au cours de l’été 2011, une large épidémie de gastro-entérites à E. coli producteur de shigatoxine a eu lieu en Europe, à l’origine de plus de 800 cas de SHU, mettant en avant ce problème de santé publique. De nombreuses avancées ont eu lieu ces dernières années, tant sur la physiopathologie, que sur la prise en charge thérapeutique. Nous reprendrons ici ces différents aspects, du diagnostic moléculaire de la bactérie incriminée dans l’épidémie allemande de l’été 2011, à l’utilisation de nouvelles thérapeutiques ciblées comme l’éculizumab dans les formes sévères, en passant par le rôle prépondérant du complément dans la physiopathologie de l’affection.

Hemolytic and uremic syndrome (HUS) is the most feared complication of infections with enterohemorrhagic Escherichia coli. During summer 2011, Europe was the scene of a large outbreak of shiga-toxin producing E. coli gastroenteritis, occasioning more than 800 cases of HUS, highlighting this public health problem. Last years, many advances have occurred, on the physiopathology, microbiology or therapeutics. We review here these different aspects, from molecular identification of the German bacteria, to the use of targeted therapies as eculizumab in severe forms, or even the major role of complement activation in the physiopathology of HUS.