JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Sarcopenia or uremic myopathy in CKD patients Volume 12, issue 2, Avril 2016

Tables


  • Tableau 1
Authors

Souvent mésestimée ou méconnue, l’atteinte des muscles squelettiques au cours de l’insuffisance rénale chronique (IRC) est pourtant fréquente, concernant environ 50 % des patients en dialyse. Les conséquences de cette myopathie sur la qualité de vie et la survie des patients sont défavorables, comme celles observées chez les sujets âgés sarcopéniques. Les similitudes entre ces deux situations, qui concernent également la symptomatologie, les lésions musculaires sous-jacentes, les mécanismes pathogéniques, peuvent s’expliquer, en partie, par l’âge souvent élevé des patients IRC. L’atteinte musculaire devrait être systématiquement recherchée chez le patient IRC comme chez le sujet âgé de façon à les faire bénéficier aussi précocement que possible d’un traitement dont l’activité physique et les interventions nutritionnelles constituent l’essentiel.

Often underestimated or misunderstood in chronic renal failure (CRF), muscle wasting is nevertheless common and concerns about 50% of dialysis patients. The consequences of this myopathy on quality of life and outcomes of patients are unfavorable, identical to those observed in sarcopenia in elderly subjects with sarcopenia. The similarities between the two situations also concern the symptoms, the underlying muscle damages and the pathogenic mechanisms and may be partly explained by the frequently high age of ESRD patients. Skeletal muscle involvement should be systematically investigated in the IRC patient as in the elderly with sarcopenia to propose as early as possible a treatment of which physical activity and nutritional interventions are the mainstay.