JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Prévalence de l’IRCT et part des différentes modalités de traitement Volume 18, supplement 2, Septembre 2022

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

  • Fig. 3

  • Fig. 4

  • Fig. 5
Authors

À l’occasion des 20 ans du REIN (Réseau Epidémiologie et Information en Néphrologie), un travail de synthèse sur les apports du registre a été mené. Sur la question de la prévalence de la maladie rénale stade 5, les messages clés suivants ont été retenus.

Si la maladie rénale chronique touche toutes les tranches d’âge, il y a toujours plus de patients à prendre en charge dans les tranches d’âge les plus élevées, avec un âge médian de 71,1 ans (Intervalle Inter Quartile (IIQ) 60,3-80,0) en dialyse et 58,7 ans (IIQ 47,4-68,3) en transplantation rénale.

Malgré une augmentation de l’activité de greffe et une meilleure survie des greffons, l’écart entre le nombre de patients dialysés et greffés à la fin de chaque année ne diminue que de façon modérée.

On observe une baisse modérée de la part de l’hémodialyse en centre expliquée par une hausse importante des unités de dialyse médicalisée (UDM) et une baisse de l’autodialyse.

Enfin, on note une prise en charge à domicile stable malgré les incitations ministérielles et les recommandations de la société savante (SFNDT-livre blanc).

© 2022 Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

On the occasion of the 20th anniversary of the REIN (French Renal Epidemiology and Information Network), a summary work on the contributions of the national French ESKD register was carried out. On the issue of ESKD prevalence, the following key messages were retained.

While chronic kidney disease affects all age groups, there always are more patients to treat in the older age groups, with a median age of 71.1 years (IIQ 60.3-80.0) under dialysis and 58.7 years (IIQ 47.4-68.3) under renal transplant.

Despite an increase in transplant activity and improved survival of grafts, the gap between the number of dialysis patients and transplant patients at the end of each year is only moderately reduced.

There has been a moderate decrease in the proportion of in-centre haemodialysis that is explained by a significant increase in medicalised dialysis units (out-centre haemodialysis) and a decrease in self-care haemodialysis.

Finally, a stable home-based care has been observed despite the ministerial incentives and the recommendations of the French-speaking scientific society (SFNDT-white paper).

© 2022 Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation. Published by Elsevier Masson SAS. All rights reserved.