JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Predictors of physical incapacity degree to chronic hemodialysis patients in Kinshasa : Key role of the residual diuresis Volume 12, issue 7, Décembre 2016

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3

  • Tableau 4
Authors

Objectif

Identifier les prédicteurs du degré d’incapacité physique chez les patients en hémodialyse chronique à Kinshasa.

Méthodes

Étude analytique bicentrique, entre janvier 2007 et juillet 2013. L’incapacité physique a été évaluée à 6mois d’hémodialyse selon l’échelle de Rosser. La régression logistique a recherché les prédicteurs d’une incapacité physique nulle ou légère (Rosser<3) vs modérée à maximale (Rosser≥3). p était fixé à 0,05.

Résultats

Cent vingt-sept patients (127) patients ont bénéficié d’au moins 6mois d’hémodialyse (53,3±11ans ; 73,2 % masculin), 79 (62,2 %) avaient une incapacité physique nulle ou légère et 48 (37,8 %) modérée à maximale. Les prédicteurs d’une moindre incapacité physique en analyse univariée ont été : financement sécurisé, niveau socio-économique élevé, absence du diabète sucré, poids corporel élevé, pressions artérielles systolique et diastolique normales, diurèse résiduelle 3 mois après, hémoglobine et hématocrite, faible comorbidité, fistule artério-veineuse, érythropoïétine, au moins 12heures hebdomadaires d’hémodialyse et absence de complications intradialytiques. Après régression logistique, une DR élevée à 3 mois d’hémodialyse s’est révélée un prédicteur indépendant d’une moindre incapacité physique (OR 0,998 ; p=0,024) à côté de l’absence du diabète sucré (OR 0,239 ; p=0,024), du bon contrôle des chiffres tensionnels systolique (OR 0,958 ; p=0,013) et diastolique (OR 1,089 ; p=0,003) et du recours à l’érythropoïétine (OR 5,687 ; p=0,004).

Conclusion

La préservation de la diurèse résiduelle est associée à une moindre incapacité physique et doit occuper une place de choix dans le suivi en hémodialyse.

Objective

Identifying predictors of physical incapacity degree in patients on chronic hemodialysis in Kinshasa.

Methods

Bicentric analytical study, between January 2007 and July 2013. Degree of physical handicap was evaluated at 6months of hemodialysis based on the scale of Rosser. Logistic regression sought the predictors of no or light physical incapacity (Rosser<3) vs. moderate to maximum (Rosser≥3). P was set at 0.05.

Results

One hundred twenty-seven patients (127) patients received at least 6months of hemodialysis (53.3±11years; 73.2 % male), 79 (62.2 %) had no or light incapacity and 48 (37.8 %) moderate to maximum. Predictors of lower physical incapacity in univaried analysis were: secured funding, high socioeconomic level, lack of diabetes mellitus, high body weight, normal systolic and diastolic blood pressure, residual diuresis 3months later, hemoglobin and hematocrit, low comorbidity, arteriovenous fistula, erythropoietin, at least 12hours of hemodialysis per week and lack of intradialytic complications. After logistic regression, a high residual diuresis 3months of hemodialysis has proved an independent predictor of lower physical Incapacity (aOR 0.998; P=0.024) next to the lack of diabetes mellitus (aOR 0.239; P=0.024), good control of systolic (aOR 0.958; P=0.013) and diastolic (aOR 1.089; P=0.003) blood pressure and the use of erythropoietin (aOR 5.687; P=0.004).

Conclusion

Preserving residual diuresis is associated with lower physical incapacity and must be integrated in the management in hemodialysis.