JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Physiopathology and treatment of nephrotic syndrome complications Volume 7, hors-série 1, Février 2011

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

  • Fig. 3
Author

Le syndrome néphrotique est défini par une protéinurie supérieure à 3 g/j s’accompagnant d’une hypoalbuminémie inférieure à 30 g/l et d’une hypoprotidémie inférieure à 60 g/l. Les conséquences cliniques de la fuite urinaire de protéines sont multiples, mais dominées par la constitution d’œdèmes secondaires due d’une part à la rétention rénale de sodium dépendante de l’activation primitive de la pompe à sodium dans le tube collecteur cortical et d’autre part à des modifications de la perméabilité capillaire favorisant le débit transcapillaire de fluide vers le secteur interstitiel. Les autres complications du syndrome néphrotique comprennent une augmentation du risque thromboembolique et infectieux et une dyslipidémie. Le traitement de ces complications représente une part essentielle du traitement du syndrome néphrotique.

The nephrotic syndrome is defined by a urinary protein excretion exceeding 3g per day, associated with hypoalbuminaemia (<30g/L) and hypoprotidaemia (<60g/L). The clinical consequences of the nephrotic syndrome are multiple, essentially dominated by sodium retention and oedema formation. The oedema physiopathology is related to both increased capillary permeability and primary activation of the Na/K pump in the collect duct. Other complications of the nephrotic syndrome include thromboembolic complications, dyslipidaemia, and infections. The treatment of these complications represents an important part of the general management of the nephritic syndrome.