JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Micro-inflammation and digestive bacterial translocation in chronic kidney disease Volume 14, issue 3, Mai 2018

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2
Authors

La micro-inflammation est reconnue comme un facteur associé aux mauvais pronostics global et cardiovasculaire des patients avec une maladie rénale chronique. Elle est caractérisée par l’élévation de certains marqueurs pro-inflammatoires comme l’interleukine 6, la protéine C réactive, le Tumor Necrosis Factor α et le fibrinogène. Ses déterminants sont nombreux et complexes chez ces patients. Parmi eux, le microbiote digestif pourrait être un acteur important par de complexes relations existant entre dysbiose, synthèse de toxines urémiques à effets pro-inflammatoires, et par la translocation bactérienne. Cette revue s’attache à décrire le rôle du microbiote digestif en pathologie humaine puis dans le contexte de la maladie rénale chronique, en focalisant sur la translocation bactérienne possiblement secondaire à la réduction néphronique. Cette translocation bactérienne serait responsable d’une activation immunitaire chronique pouvant participer à l’élévation des marqueurs pro-inflammatoires chez les patients avec une maladie rénale chronique. La relation entre microbiote digestif et micro-inflammation ouvre de nombreuses perspectives en termes de thérapeutiques en vue de prévenir la survenue de complications métaboliques et cardiovasculaires.

Micro-inflammation has been recognized as a major factor associated with the poor prognosis of patients with chronic kidney disease. Those patients have an increased rate of pro-inflammatory markers like interleukin 6, C-Reactive protein, Tumor Necrosis Factor α and fibrinogen. Among multiple and complex causes of micro-inflammation the gut microbiota could be an important actor considering the dysbiosis in chronic kidney disease which would enhance the synthesis of uremic toxins with cardiovascular toxicity and the bacterial translocation. This review details the role of the gut microbiota in human pathology and in chronic kidney disease focusing on the bacterial translocation that could occur because of an impaired digestive permeability. This bacterial translocation could induce a chronic immune response and could take part in the raise of pro-inflammatory markers in chronic kidney disease. New therapeutic strategies aiming at preventing metabolic and cardiovascular complications could emerge from the understanding of the relationships between gut microbiota and host in this particular pathology.