JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Predilution online hemodiafiltration: Which dose of anticoagulation? Volume 9, issue 1, Février 2013

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3

  • Tableau 4
Authors

Introduction

Les patients en insuffisance rénale chronique terminale en hémodialyse sont exposés à un risque hémorragique en rapport, entre autres, avec l’anticoagulation efficace employée au cours d’une séance d’où l’intérêt d’utiliser la dose minimale efficace. L’objectif de ce travail était d’étudier l’efficacité de la prédilution en hémodiafiltration avec dose réduite d’anticoagulation en comparaison avec l’hémodialyse conventionnelle dans la prévention des coagulations de circuits.

Patients et méthode

Cette étude a été menée chez des hémodialysés chroniques stables sans risque hémorragique majeur. Tous les patients ont été traités en alternant deux types de traitements différents pendant dix séances : (A) hémodialyse conventionnelle, (B) hémodiafiltration en mode prédilutionnel avec la moitié de la dose d’anticoagulant utilisée pendant le traitement (A). Les autres paramètres dialytiques confondants ont été maintenus constants durant l’étude. Le principal critère de jugement était la fréquence des accidents thrombotiques majeurs jugée sur un score visuel subjectif.

Résultats

Vingt et un patients ont été inclus (105 séances pour chaque type de traitement). Les incidents majeurs sont survenus plus fréquemment en hémodiafiltration prédilutionnelle avec dose réduite d’anticoagulation (p=0,03). Les arrêts prématurés des séances étaient plus fréquents en hémodiafiltration prédilutionnelle, cette différence n’atteint pas le seuil de significativité (p=0,07). En revanche, la durée des séances était significativement plus courte en prédilution qu’en hémodialyse conventionnelle (p=0,03). La fréquence plus élevée des incidents thrombotiques en hémodiafiltration prédilutionnelle était sans conséquence sur le volume net d’ultrafiltration atteint dans les deux traitements.

Conclusion

La prédilution en hémodiafiltration avec une dose réduite d’anticoagulation n’a pas permis de prévenir les incidents majeurs de coagulation du circuit de manière au moins équivalente à la méthode de référence.

Introduction

Patients in end stage renal disease on hemodialysis are in higher risk of bleeding related to the anticoagulation used during a session, so only the lowest effective dose of anticoagulation must be used. The aim of this study was to evaluate the efficacy of predilution in hemodiafiltration with reduced dose of anticoagulation compared to hemodialysis in preventing coagulation of circuits.

Patients and methods

This study was conducted in stable hemodialysis patients without high bleeding risk. All patients were treated by two different treatments: (A) conventional hemodialysis, (B) predilution hemodiafiltration with the half dose of anticoagulation used during treatment (A). Other confounding parameters were kept constant during the study. The primary endpoint was the incidence of major thrombotic events judged on a subjective visual score.

Results

Twenty-one patients were included (105 sessions for each treatment). Major incidents are occurring more frequently in predilution hemodiafiltration with reduced dose of anticoagulation (P=0.03). The premature discontinuation of sessions was more frequent in predilution hemodiafiltration, this difference was not significant (P=0.07). Duration of sessions was significantly shorter in predilution hemodiafiltration (P=0.03). The higher frequency of thrombotic events in predilution hemodiafiltration has no effect on net ultrafiltration volume achieved in both treatments.

Conclusion

Predilution hemodiafiltration with a lower dose of anticoagulation did not prevent major clotting of extracorporeal circuit manner at least equivalent to a reference method.