JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

The French clinician's guide to the Kidney disease: Improving global outcomes (KDIGO) for chronic kidney disease-mineral and bone disorders (CKD-MBD) Volume 6, issue 3, Juin 2010

Authors

Les nouvelles recommandations des kidney disease: improving global outcomes pour les désordres du métabolisme minéral et osseux sont publiées depuis le mois d’août 2009. Nous proposons un résumé commenté des principales recommandations. Les nouvelles cibles pour la calcémie (normale du laboratoire) et la PTH (deux à neuf fois la limite supérieure de la trousse) ont été élargies et sont plus facilement atteignables. Le renouvellement osseux sera apprécié par le dosage des phosphatases alcalines. La nouvelle cible de la phosphatémie (tendre vers la normale du laboratoire) laisse la place à diverses interprétations. Le produit phosphocalcique disparaît alors que la correction de la calcémie par l’albumine a survécu. Toutes les valeurs biologiques doivent être interprétées selon leur évolution. Les autres points importants concernent la supplémentation en vitamine D native à tous les stades de l’insuffisance rénale, l’utilité de rechercher simplement des calcifications vasculaires radiologiques et de réaliser éventuellement une biopsie osseuse en cas de suspicion d’ostéoporose avant d’entreprendre un traitement de celle-ci. Enfin, il convient d’individualiser la prescription, que ce soit pour le choix d’un chélateur, de la concentration en calcium du dialysat ou des traitements de l’hyperparathyroïdie. Cependant, comme souvent dans ce genre d’exercice et par manque d’études prospectives, le niveau d’évidence est faible et la plupart des recommandations sont de simples suggestions fondées sur le jugement d’experts. La pertinence et la faisabilité de ces recommandations devraient être évaluées prospectivement.

The new recommendations of “Kidney disease: improving global outcomes” for the definition and classification of chronic kidney disease and mineral and bone disorders were released in August 2009. We report the most important of these recommendations and a brief comment from a clinician's point of view. The main points to be noted with regard to the new recommendations are as follows: serum calcium should be in the normal range; phosphorus concentration should be lowered toward the normal range and serum parathyroid hormone (PTH) levels should be two to nine times the upper limit of the normal range; bone remodelling can be assessed using alkaline phosphatase; the use of calcium-phosphorus (Ca×P) product as an index is not recommended anymore; at any stage of CKD, vitamin D deficiency and insufficiency must be corrected; vascular calcification should be detected in a simple way using lateral abdominal radiography and echocardiography; a bone biopsy should be performed before therapy with bisphosphonates; the prescription of dialysate calcium should be individualized within the range of 1.25–1.5mmol/l; the phosphate binder (calcium- or non-calcium-based) and the other treatments for secondary hyperparathyroidism should be individualized based on a global strategy. A majority of these recommendations are not based on evidence and their feasibility and relevance need to be assessed.