JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Living-donor kidney transplantation in children Volume 4, issue 1, Février 2008

Authors

La transplantation à partir d’un donneur vivant chez l’enfant a des avantages évidents : des résultats meilleurs que la transplantation à partir d’un donneur décédé, la possibilité d’être réalisée sans imposer à l’enfant l’étape de la dialyse et ses contraintes, d’être programmée dans le temps de façon à limiter le préjudice scolaire. Mais, il ne faut pas pour autant méconnaître ses inconvénients, essentiellement psychologiques et concernant le plus souvent l’adolescent. L’évaluation psychologique du donneur mais aussi du receveur et même du parent non donneur est indispensable, tant la charge affective de ce don et de la transplantation est forte. Sur le plan médical, des explorations spécifiques, comme la recherche d’une mutation génétique, peuvent être nécessaires dans les maladies héréditaires.

Living-donor transplantation has several obvious advantages for children: better graft-survival than cadaveric-transplantation, the possibility to be pre-emptive and avoid dialysis and its burden to the child, to be programmed during school holidays. However, its negative aspects must not be ignored. They are mainly psychological and concern the adolescent. The affective burden of both living-donation and transplantation is so strong that a psychological check-up is mandatory for the donor but also for the recipient and even the non-donor parent. In the medical evaluation of the donor, specific explorations, such as the search of a genetic mutation, could be necessary in the case of hereditary renal disease.