JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Exercise as a protective cardiovascular and metabolic factor in end stage renal disease patients Volume 13, issue 7, Décembre 2017

Figures

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3
Authors

Objectifs

Le but de cette étude est de tester l’efficacité de l’activité physique (AP) durant l’hémodialyse comme traitement protecteur des pathologies cardiovasculaires (CV).

Méthode

Quatre-vingt patients volontaires ont été inclus dans cette étude prospective multicentrique et suivis durant deux ans, soit 40 patients dans le groupe exercice (EX) et 40 patients dans le groupe témoin. Au cours du suivi, neuf patients sont sortis de l’étude dans le groupe EX et cinq dans le groupe témoin. Différents paramètres ont été mesurés : le cholestérol total, le HDL-cholestérol (HDL-c), le LDL-cholestérol (LDL-c), les triglycérides (TG), l’hémoglobine (Hb), la préalbumine, l’albumine, la PTH, à M0 et M24. Le nombre de traitements antihypertenseurs et les doses d’érythropoïétine (EPO) sont relevés en début et fin d’étude. Nous avons également répertorié dans chaque groupe le nombre d’hospitalisations pour toute pathologie CV.

Résultats

Nous avons observé une diminution significative du cholestérol total dans le groupe EX : 1,86 ±0,49g/L à M0 versus 1,64 ±0,38g/L à M24 (p<0,05). HDL-c et LDL-c restent stables dans les deux groupes. Les TG diminuent de façon significative dans le groupe EX : 1,76 ±0,89g/L vs 1,44±0,69g/L (p<0,05). Le nombre de traitements antihypertenseurs par patient diminue de façon significative (p<0,05) dans le groupe EX entre M0 et M24 (1,61±1,28 à M0 vs 0,74±0,85 à M24). Les patients EX sont moins hospitalisés pour motifs cardiovasculaires : cinq séjours hospitaliers versus 14 pour le groupe témoin.

Conclusion

Cette étude démontre qu’un programme d’exercice aérobie de pédalage intradialytique induit des effets bénéfiques sur la protection métabolique et cardiovasculaire chez les patients insuffisants rénaux chroniques hémodialysés. Nous avons observé une diminution du nombre d’événements CV dans notre population durant le suivi de deux ans.

Objective

The aim of the study was to test the effectiveness of Physical Activity (PA) during haemodialysis as a protective treatment against cardiovascular (CV) diseases.

Methods

Eighty volunteer patients were included in this multicentric prospective study and followed for two years: 40 patients in the Exercise group (EX), 40 patients in the Control group (Ctrl). CV risk factors: Total Cholesterol, HDL Cholesterol (HDL-c), LDL cholesterol (LDL-c), Triglycerides (TG) and Hemoglobin (Hb), and Prealbumin, Albumin, Parathormon, 25-OH Vitamin D, were checked at Month 0 (M0) and Month 24 (M24). The number of antihypertensive treatments and the Erythropoietin Stimulating Agent (ESA) required doses were collected. We noted for each group during the follow-up the number of hospitalizations for CV reasons. After two years, we compared 31 patients in EX and 35 in Ctrl.

Results

We observed a significant decrease of total cholesterol EX group: 1.86±0.49g/L at M0 versus 1.64±0.38g/L at M24 (P<0.05). HDLc and but LDL-c remained stable in both groups. TG decreased significantly in EX: 1.76±0.89g/L vs 1.44±0.69g/L (P<0.05). The number of antihypertensive drugs per patient decreased significantly (P<0.05) in the EX group between M0 and M24 (1.61±1.28 at M0 and 0.74±0.85 at M24). The EX patients were three times less frequently hospitalized for cardiovascular reasons. There were five hospital stays versus 14 for the Ctrl group.

Conclusion

Our study demonstrates that an intradialytic aerobic cycling training program promotes beneficial effects on cardiovascular protection. Physical activity reduced the number of CV events in our population during two years follow-up.