JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Interests of advanced systematic evaluation of dialysis session Volume 9, issue 4, Juillet 2013

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

  • Fig. 3

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3
Authors

Dans l’optique de rationaliser les coûts de prise en charge des patients dialysés en centre, les autorités de tutelle poussent les établissements à favoriser l’orientation des patients en unité de dialyse médicalisée où la présence médicale n’est pas permanente. Cela implique des compétences cliniques pour les infirmières dans la conduite de la séance de dialyse. Face à ce changement de modalités de travail, nous présentons deux outils de sécurisation de la séance de dialyse. Le premier est une « check-list », simple, rapide et facile d’utilisation, elle permet de sécuriser la phase de branchement du patient. Elle a été rapidement intégrée aux pratiques de l’ensemble des professionnels. Le second outil mis en place est une association d’indicateurs « DEAUP » pour Douleur, Épuration, Abord, Ultrafiltration et autres Problèmes permettant une évaluation a posteriori de la qualité du déroulement de la séance de dialyse. Ayant pour but d’évaluer les pratiques pour l’adaptation du soin, le DEAUP cote certains critères selon l’occurrence d’incidents éventuels de 0 à 2 ; « 2 » correspondant à l’apparition d’un incident ayant nécessité l’appel du médecin et constitue un outil précieux d’évaluation de la séance pour tous les professionnels. Toutes les infirmières ont adhéré à cette pratique d’évaluation, 98 % des séances réalisées sont renseignées et cotées ; 8,4 % des séances ont nécessité un appel du néphrologue avant ou dès le branchement. L’évaluation en fin de séance a trouvé 15 % des séances cotées « 2 ». Les appels ont entraîné un ajustement de la prescription des séances.

In order to rationalize the cost of care for dialysis patients in Centre, regulatory authorities urge establishments to favor the orientation of the patients in Medical Dialysis Unit where the medical presence is not permanent. This involves clinical skills for nurses in the conduct of the dialysis session. Faced with this changing work patterns, we present two security tools of the dialysis session. The first is a “check-list”, simple, quick and easy to use, it enables secure connection phase of the patient. It was quickly integrated practice of all professionals. The second tool developed is a combination of indicators “DEAUP” for Pain, Purification, Blood access, Ultrafiltration and other Problems for assessing the quality of the course of the dialysis session. The aim is to reduce the occurrence of adverse events, the DEAUP rating certain criteria depending on the occurrence of incidents, from 0 to 2, 2 corresponding to the appearance of an incident having required the call of the doctor and constitute a precious tool of evaluation of the session for all the professionals. All nurses have joined the practice of evaluation, 98% of the realized sessions are informed and quoted; 8.4% of sessions required call nephrologists before or at the connection. The evaluation at the end of dialysis session found 15% of the sessions listed 2. Calls have resulted in an adjustment to the prescription of the sessions.