JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Peritoneal dialysis for acute renal failure: Rediscovery of an old modality of renal replacement therapy Volume 12, issue 4, Juillet 2016

Authors

L’insuffisance rénale aiguë (IRA) évolue fréquemment dans un contexte de défaillance multiviscérale qui explique le taux de mortalité élevé et l’augmentation des besoins d’épuration dans les unités de soins intensifs. Des deux modalités de traitements de remplacement rénal, la dialyse péritonéale (DP) fut la première modalité utilisée pour le traitement de l’IRA au cours des années 1950. Aujourd’hui, bien que la DP se soit généralisée pour être proposée dans le traitement de l’insuffisance rénale chronique, son utilisation dans l’IRA reste limitée, particulièrement en raison de l’avènement de nouvelles techniques d’hémodialyse et du développement des thérapies continues de remplacement rénal. Récemment, un regain d’intérêt de l’utilisation de la DP chez les patients avec IRA s’est manifesté dans plusieurs pays émergents (Brésil, Vietnam). Une analyse systématique de la littérature, réalisée en 2013, a montré que la mortalité était similaire chez les patients en IRA traités par la dialyse péritonéale (58 %) et ceux traités par hémodialyse/hémodiafiltration/hémofiltration (56,1 %). Dans le référentiel de la Société internationale de dialyse péritonéale (ISPD) élaboré la même année, il est recommandé de considérer la technique de DP au même titre que les autres méthodes d’épuration extrarénale en cas d’IRA de l’adulte (recommandation de grade 1B). Elle doit être préférée au cours des syndromes cardiorénaux chez les patients fragiles avec instabilité hémodynamique, chez les malades présentant des difficultés d’abords vasculaires ainsi que les patients âgés et chez ceux ayant une tendance hémorragique. La technique de référence dans l’IRA est la DP automatisée à haut volume, réalisée avec un cathéter souple (le plus souvent de Tenckhoff), tunnélisé, inséré par un professionnel de santé expérimenté.

Acute renal failure (ARF) in adults in the intensive care unit (ICU) often evolves in a context of multiple organ failure, which explains the high mortality rate and increase treatment needs. Among, two modalities of renal replacement therapy, peritoneal dialysis (PD) was the first modality used for the treatment of ARF in the 1950s. Today, while PD is generalized for chronic renal failure treatment, its use in the ICU is limited, particularly, due to the advent of new hemodialysis techniques and the development of continuous replacement therapy. Recently, a renewed interest in the use of PD in patients with ARF has manifested in several emerging countries (Brazil, Vietnam). A systematic review in 2013 showed a similar mortality in ARF patients having PD (58%) and those treated by hemodialysis or hemodiafiltration/hemofiltration (56.1%). In the International society of peritoneal dialysis (ISPD)’s guideline (2013), PD may be used in adult ARF as the other blood extracorporeal epuration technics (recommendation with grade 1B). PD is the preferred method in cardiorenal syndromes, in frailty patients with hemodynamic instability and those lacking vascular access; finally PD is also an option in elderly and patients with bleeding tendency. In industrial countries, high volume automated PD with a flexible catheter (usually Tenckhoff) is advocated.