JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Renal infiltrate by a plasmocytoïd chronic B lymphocytic leukaemia and renal failure: A rare occurrence in nephropathology. A case report and review of the literature Volume 7, issue 6, Novembre 2011

Figures


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

  • Figure 5

Tables


  • Tableau 1
Authors

Nous présentons un cas d’infiltrat rénal lymphomateux à petites cellules B, interstitiel et focal, révélé par une insuffisance rénale modérée, chez un homme âgé de 55ans, suivi depuis trois ans pour un lymphome B à petites cellules, considéré comme une LLC-B à différenciation plasmocytaire, mais non traité en raison d’un stade A selon Binet. Après chimiothérapie, la lymphocytose et les adénopathies disparaissent et la fonction rénale s’améliore. L’infiltration des reins par un lymphome malin non hodgkinien (LNH) à petites cellules B, y compris la leucémie lymphoïde chronique B (LLC-B), est le plus souvent asymptomatique, de découverte fortuite lors d’un examen radiologique ou autopsique. L’insuffisance rénale associée à une telle infiltration est très rarement décrite. À partir de notre observation, des 13 cas de LLC-B et des cinq cas de lymphome lymphoplasmocytaire IgM kappa ou IgM lambda rapportés dans la littérature, nous pouvons faire les constatations suivantes : dans la majorité des cas, l’insuffisance rénale apparaît en quelques mois et disparaît de façon significative après chimiothérapie ; l’infiltrat rénal est plutôt focal dans le lymphome lymphoplasmocytique et plutôt diffus et massif dans la LLC ; l’identification d’un infiltrat lymphoïde à petites cellules B peut poser le problème de sa nature maligne : un infiltrat lymphoïde B monomorphe, mal limité, CD20+ CD5+, est lymphomateux et, en cas de différenciation plasmocytaire morphologique, il faut rechercher une monotypie kappa ou lambda. Le type du lymphome selon la classification OMS 2008 peut être difficile à déterminer sur un prélèvement exigu tel qu’une biopsie rénale à l’aiguille : il est souhaitable de comparer l’infiltrat rénal à celui d’un ganglion lymphatique, s’il existe. En raison de son mauvais pronostic, le lymphome du manteau doit être distingué des autres lymphomes à petites cellules B comme la LLC/lymphome lymphocytique, le lymphome de la zone marginale ou le lymphome lymphoplasmocytaire.

We report the case of a 55-year-old male with renal failure as the initial manifestation of interstitial and focal infiltration of the kidneys by a small B-cell lymphoma. Since three years, this patient had a history of CLL with plasmocytic differenciation and was left untreated owing to stade A Binet classification. After chemotherapy, the lymphocytosis and the adenopathies disappear and the renal function improve. Infiltration of the kidneys by non-Hodgkin small B-cell lymphoma, including chronic lymphocytic leukaemia (CLL), is usually asymptomatic, fortuitously discovered at the time of an X-ray examination or at autopsy. Association with renal failure is extremely rare. We review the reported cases of renal failure associated with lymphomatous infiltration (13 cases of CLL and five cases of lymphoplasmocytic lymphoma kappa or lambda IgM), with the following conclusions: in most cases, renal insufficiency appears in a few months and significantly disappears after chemotherapy; the renal infiltrate is usually focal in lymphoplasmocytic lymphoma and rather massive and diffuse in CLL; the neoplastic feature of a small B-cell lymphoïd infiltrate may be difficult to determine: a poorly limited, monomorphous, CD20+ CD5+ lymphoid infiltrate is lymphomatous. In case of plasmocytic differenciation, it must be looked for kappa or lambda monotypy; the type of the lymphomatous infiltrate according to the WHO 2008 classification may be difficult to determine in a small sampling of renal tissue: the renal infiltrate must be compared, if possible, with a lymph node infiltrate. Owing to its bad prognosis, mantle cell lymphoma must be distinguished from other small B-cell lymphoma like CLL/small lymphocytic lymphoma, marginal zone lymphoma and lymphoplasmocytic lymphoma.