JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Infections on catheters in hemodialysis: Temporal fluctuations of the infectious risk Volume 13, issue 6, 2017-11-01

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

  • Fig. 3

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3
Authors

Contexte

Les recommandations internationales déconseillent l’utilisation prolongée des cathéters d’hémodialyse qui, par rapport aux fistules natives ou prothétiques, présentent un risque d’infections et de thromboses plus important. Cependant, pour les patients ayant des comorbidités contre-indiquant la mise en place de fistules, les cathéters doivent être utilisés au long cours. La variation du risque de complications infectieuses en fonction de la durée d’utilisation des cathéters est encore peu étudiée dans la littérature et les équipes l’ayant analysée rapportent des résultats contradictoires.

Méthode

Nous avons réalisé une étude multicentrique prospective incluant 1053 cathéters tunnélisés incidents. Une régression logistique multivariée a été utilisée afin d’identifier les facteurs de risque d’infection significatifs. Dans un deuxième temps, une analyse de survie sans infection a été effectuée afin d’estimer les variations du risque infectieux instantané en fonction de la durée de cathétérisme.

Résultats

Les principaux facteurs de risque d’infection sur cathéters tunnélisés étaient un antécédent d’infection à Staphylococcus aureus (aOR=1,95 [1,16–3,27] ; p=0,012), le diabète (aOR=1,67 [1,16–2,41] ; p=0,006) et une durée de cathétérisme prolongée (0–3 mois vs≥24 mois : aOR=2,42 [1,34–4,36] ; p=0,003). L’analyse de survie a montré que le risque d’infection était maximal lors des mois suivant immédiatement la pose du cathéter et qu’il diminue par la suite.

Conclusions

Notre étude a permis de mettre en évidence un profil de variations du risque infectieux qui incite à mettre en place des mesures de prévention particulièrement strictes lors des premiers mois d’utilisation du cathéter.

Background

International guidelines recommend to limit the long-term use of central-veinous catheters in patients undergoing hemodialysis, because they expose the patient to a higher infectious risk than the fistulas. However, for some patients with comorbidity, switching to a permanent vascular access is not possible. In such case, the catheter is used for a longer period. It seems therefore important to study the influence of a prolonged duration of catheterization on infectious complications. The temporal fluctuation profile of the infectious risk is poorly studied in the literature and the results published may be contradictory.

Methods

This multicentric prospective study included 1053 incident tunneled catheters. Multivariate logistic regression was used to identify significant risk factors of infection. An infection-free survival analysis was performed afterwards to estimate the variation of the instantaneous infectious risk during catheterization.

Results

The major risks factors of infections on tunneled catheters were: previous Staphylococcus aureus infection (aOR=1.95 [1.16–3.27]; P=0.012), diabetes (aOR=1.67 [1.16–2.41]; P=0.006), and long duration of catheterization (0–3months vs.≥24months: aOR=2.42 [1.34–4.36]; P=0.003). The survival analysis showed a higher risk of infections of tunneled catheters during the first months after placement. Risk declines over time.

Conclusions

The fluctuation profile of the infectious risk show that preventive precautions should target the first months of catheterization.