JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Inadequacy of the African-American ethnic factor to estimate glomerular filtration rate in an African general population: Results from Côte d’Ivoire Volume 12, issue 6, Novembre 2016

Figures


  • Figure 1

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2
Authors

L’estimation du débit de filtration glomérulaire (DFG) est une donnée fondamentale en néphrologie clinique. Ce dernier est habituellement estimé à partir d’équations basées sur la créatinine sérique. Un facteur ethnique est actuellement recommandé pour les populations noires pour les deux équations les plus utilisées, à savoir Modification of Diet in Renal Disease (MDRD) et Chronic Kidney Disease-Epidemiology Collaboration (CKD-EPI). Cependant, ces facteurs ont été déterminés à partir de l’étude de sujets afro-américains. Leur validité chez le sujet africain (non américain) reste en question. À ce jour, aucune donnée dans la littérature n’est disponible en Afrique de l’ouest quant à la pertinence de ces coefficients ethniques, en comparaison d’une mesure du DFG par une méthode de référence. Cent vingt sujets de la population générale, sans antécédents néphrologiques, ont été inclus dans l’étude (60 femmes et 60 hommes). Le DFG a été déterminé par une méthode de référence basée sur la mesure de la clairance plasmatique d’iohexol. La performance (biais, écart-type, exactitude à 30 %) des formules MDRD et CKD-EPI à partir de la créatininémie a été étudiée avec et sans les facteurs ethniques. Le DFG mesuré (DFGm) moyen de notre cohorte est de 100±19mL/min/1,73m2. La formule MDRD sans facteur ethnique sous-estime le DFGm de −9±16mL/min/1,73m2, alors que MDRD avec le facteur ethnique surestime le DFGm de +10±18mL/min/1,73m2. Concernant l’équation CKD-EPI, le biais et l’exactitude à 30 % sont significativement meilleurs sans le facteur ethnique qu’avec. Le biais est de 2±16mL/min/1,73m2 et 18±17mL/min/1,73m2, alors que l’exactitude est de 93 et 76 % (p<0,0001) sans versus avec le facteur ethnique. Nous démontrons pour la première fois en population africaine que la performance des équations MDRD et CKD-EPI est significativement meilleure, en population générale, sans le facteur « afro-américain » habituellement proposé. Le facteur ethnique « afro-américain » ne doit pas être appliqué en Afrique de l’ouest.

Glomerular filtration rate (GFR) estimation is fundamental in clinical nephrology. It is usually estimated from equations based on serum creatinine. An ethnic factor is currently recommended for the black population for the two most used equations, i.e. the Chronic Kidney Disease-Epidemiology Collaboration (CKD-EPI) and Modification of Diet in Renal Disease (MDRD) study equations. However, these factors were determined from African-American subjects. Therefore, their use in the African subject (non-American) remained questionable. To date, no data are available in West Africa for the adequacy of these ethnic coefficients, as compared with a measurement of GFR by a reference method. One hundred and twenty subjects of the general population, with no nephrologic history, were included in the study (60 women and 60 men). GFR was determined by a reference method, i.e. the plasma clearance of iohexol. The performance (bias, standard deviation, accuracy within 30%) of both CKD-EPI and MDRD study equations were assessed with and without the ethnic factors. GFR measurements (mGFR) according iohexol reference method were 100±19mL/min/1.73m2. The MDRD study equation without any ethnic factor underestimates mGFR by −9±16mL/min/1.73m2, whereas the MDRD study equation with the ethnic factor overestimates mGFR by +10±18mL/min/1.73m2. Regarding the CKD-EPI equation, bias and accuracy within 30% are significantly better without than with the ethnic factor. Indeed, bias is 16±2mL/min/1.73m2 and 18±17mL/min/1.73m2 and accuracy is 93% and 76%, without and with the ethnic factor, respectively (P<0.0001). We show for the first time in African population that the performance of CKD-EPI and MDRD study equations is significantly better, in a general population, without the “African-American” ethnic factor. The “African-American” ethnic factor should not be applied in West Africa.