JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Left ventricular hypertrophy in chronic hemodialysis patients at CNHU-HKM of Cotonou Volume 14, issue 1, Février 2018

Figures


  • Fig. 1

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3

  • Tableau 4
Authors

Introduction

L’hypertrophie ventriculaire gauche (HVG) est un facteur prédictif de mortalité chez les hémodialysés. Elle occupe une proportion très élevée parmi les complications cardiovasculaires.

Objectif

Il s’agit de déterminer la fréquence de l’HVG et d’identifier ses facteurs associés chez les hémodialysés chroniques du CNHU-HKM.

Méthodes

Étude transversale, descriptive et analytique qui s’est déroulée du 1er février au 31 octobre 2014. L’échantillon était constitué des patients âgés de plus de 15 ans, hémodialysés chroniques depuis au moins trois mois. L’HVG est définie par un index de masse ventriculaire gauche (IMVG)>115 g/m2 chez l’homme et >95 g/m2 chez la femme. L’échographie-Doppler a été réalisée dans les 15 à 20 heures suivant la dernière séance d’hémodialyse. Les facteurs associés tels que les caractéristiques socio-démographiques, les antécédents, les données biologiques et les paramètres de dialyse ont été recherchés par régression logistique en analyse univariée. Le seuil de significativité p a été fixé inférieur à 0,05.

Résultats

La taille de l’échantillon était de 141 patients, dont 39 % de femmes, soit un sex-ratio de 1,6. La moyenne d’âge était de 50,1±12,3 ans. La fréquence de l’HTA était de 67,4 %, du diabète de 14,9 %, du tabagisme de 9,2 % et de l’élévation de la TA prédialytique de 46,8 %. La fréquence de l’HVG était de 54,6 % et les facteurs associés étaient : l’élévation de la TA prédialytique (p=0,04), l’obésité (p=0,01), le port de cathéter central simple (p=0,03), l’anémie (p=0,02) et la cardiomégalie (p<0,001).

Conclusion

L’HVG est très fréquente chez les hémodialysés du CNHU-HKM. Il est nécessaire d’optimiser les séances d’hémodialyse et de réaliser une meilleure prise en charge des facteurs associés.

Introduction

Left ventricular hypertrophy (LVH) is a predictor of mortality in hemodialysis. It takes a very high proportion among cardiovascular complications.

Objective

It was to determine the frequency of LVH and identify its associated factors among chronic hemodialysis patients of CNHU-HKM.

Methods

This is a cross-sectional, descriptive and analytical, which took place 1st February to 31st October 2014. The sample consisted of patients aged over 15 years, chronic hemodialysis for at least 3 months. LVH is defined by a Left Ventricular Mass Index (LVMI)>115 g/m2 for men and >95 g/m2 in women. Doppler ultrasound was performed during 15 to 20 hours after the last hemodialysis session. Factors associated as sociodemographic characteristics, history, biological data, dialysis parameters were sought by logistic regression univariate analysis. The significance level was less than 0.05.

Résults

The sample size was 141 patients, 39% of women with a sex-ratio of 1.6. The average age was 50.1±12.3 years. The frequency of hypertension was 67.4%; diabetes: 14.9%; smoking: 9.2%; the rise of the pre-dialysis blood pression: 46.8%. The frequency of LVH was 54.6% and the associated factors were: the elevation of the predialysis blood pression (P=0.04), obesity (P=0.01), central catheter (P=0.03), anemia (P=0.02) and cardiomegaly (P<0.001).

Conclusion

LVH is frequent in hemodialysis of CNHU-HKM. It is necessary to optimize the hemodialysis sessions and to achieve better management of associated factors.