JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Efficacy and safety of lanthanum carbonate in chronic kidney disease patients with hyperphosphataemia Volume 7, issue 3, Juin 2011

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

  • Fig. 3

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2
Author

L’hyperphosphorémie est une anomalie fréquente chez l’insuffisant rénal chronique et est associée à une morbidité cardiovasculaire accrue. Le carbonate de lanthane est un chélateur non calcique du phosphore indiqué chez les patients insuffisants rénaux chroniques dialysés ou non dialysés. Son absorption digestive est minime (biodisponibilité<0,002 %). Cette quantité infime est rapidement éliminée par voie biliaire mais il existe en début de traitement une accumulation au niveau hépatique et osseux, qui atteint un plateau en quelques semaines. Un suivi de patients allant jusqu’à six ans a néanmoins montré une absence de toxicité hépatique ou osseuse. L’efficacité et la bonne tolérance du carbonate de lanthane ont été démontrées dans des essais randomisés. Les principaux effets indésirables rapportés sont des troubles gastro-intestinaux, avec une fréquence comparable au placebo ou aux autres traitements. L’hypercalcémie est en revanche moins fréquente qu’avec les chélateurs calciques. Cette revue a pour but de présenter les données pharmacocinétiques, pharmacodynamiques et cliniques (efficacité et tolérance) du carbonate de lanthane, ainsi que de discuter de sa place dans la stratégie de prise en charge de l’hyperphosphorémie chez l’insuffisant rénal chronique.

Hyperphosphataemia is a frequent complication in patients with chronic kidney disease and is associated with increased cardiovascular morbidity. Lanthanum carbonate is a calcium-free phosphate binder indicated in patients with chronic kidney disease. Its digestive absorption is minimal (<0,002%). This minimal quantity is rapidly excreted by the hepatobiliary system, but there is an initial accumulation in liver and bone, which reaches a plateau within a few weeks. Long-term follow-up until six years did not show any bone or liver toxicity. Efficacy and safety of lanthanum carbonate have been assessed in randomized trials. The most common side effects reported were gastrointestinal and occurred with a similar incidence than with placebo and other phosphate binders. Hypercalcemia was less frequent than with calcium carbonate. This review highlights pharmacokinetic, pharmacodynamic and clinical (efficacy and safety) properties of lanthanum carbonate and discusses its place in the management of hyperphosphataemia in patients with chronic kidney disease.