JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Early diagnosis of renal failure Volume 3, supplement 4, Décembre 2007

Authors

Le dépistage de l’insuffisance rénale chronique et la quantification de la filtration glomérulaire reposent classiquement sur des méthodes qui ne sont pas applicables à l’échelle des populations. L’utilisation d’équations permettant d’estimer le débit de filtration glomérulaire à partir d’un minimum de données (marqueurs sériques et données anthropomorphiques) constitue une avancée considérable pour la problématique du dépistage. Les équations proposées, MDRD en particulier, sont performantes pour la quantification de la fonction rénale chez des patients ayant une néphropathie connue et un DFG compris entre 10 et 60 ml/min.1,73 m2. Ces équations ont cependant une précision insuffisante pour le dépistage et la quantification de la fonction rénale chez des individus présumés sains avec un DFG normal. Cet article passe en revue les avantages et les faiblesses des équations actuellement utilisées et aborde quelques conséquences sur le dépistage dans la population générale.

The diagnosis of chronic renal failure and the quantification of GFR rely typically on methods which are not applicable to the whole population. The use of equations estimating the GFR from a minimum of data (serum marker and anthropomorphic characteristics) is a a major breakthrough for widespread screening. Proposed equations, particularly MDRD equation, are performant for quantification of renal function in patients with known nephropathy and reduced GFR 10-60 ml/min. 1.73m2. These equations do not have however enough accuracy for screening and quantification of renal function in presumed healthy individuals with normal GFR. This paper reviews the advantages and disadvantages of current equations and addresses some consequences of screening the background population.