JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Diabetes and chronic kidney disease: Lessons from renal epidemiology Volume 6, issue 7, Décembre 2010

Figures


  • Fig. 1

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2
Authors

Dans l’ensemble des pays industrialisés, l’épidémiologie de la maladie rénale chronique est caractérisée par l’épidémie de diabète responsable ou associée à l’atteinte rénale. Il est estimé en France que plus de 400 000 sujets diabétiques présentent un débit de filtration glomérulaire inférieur à 60mL/min/1,73m2, quand plus de 7000 sont prévalents en dialyse. La vaste majorité est diabétique de type 2. Pour les diabétiques de type 1, le pronostic rénal semble s’être amélioré au cours des dernières décennies du fait de la généralisation du contrôle glycémique strict et de l’utilisation des bloqueurs du système rénine–angiotensine. Si le diabète est associé à une surmortalité au stade terminal de l’insuffisance rénale, cette association est particulièrement marquée chez les diabétiques de type 1 et chez les femmes diabétiques. Pour les diabétiques de type 2, un accès précoce à la transplantation rénale pourrait être un des moyens d’améliorer leur pronostic alors qu’ils sont actuellement censurés pour la greffe en raison de l’aggravation cardiovasculaire rapide en dialyse. Ces données épidémiologiques nous permettent de prendre la mesure des actions préventives et des pistes de recherche à développer pour améliorer le pronostic de ces patients.

In industrialized countries, renal epidemiology is faced with the growing epidemic of diabetes as cause of renal involvement or as an associated condition. In France, recent studies estimate that 400 000+ diabetics have a glomerular filtration rate lower than 60mL/min/1.73m2, and that 7000+ are prevalent in dialysis. The vast majority has type 2 diabetes. In type 1 diabetes, renal prognosis improved over the last decade due to available aggressive glycemic control and treatment with renin–angiotensin system inhibitors. Diabetes has a negative impact on survival in end-stage renal disease, particularly for type 1 diabetes patients and for women with diabetes. In type 2 diabetes, improvement in early access to renal transplant could lead to improvement in outcomes, whereas they are usually contra-indicated for transplant because rapid decline in cardiovascular status on dialysis. All these epidemiological data help us to implement preventing measures and further researches in order to improve diabetes patient prognosis.