JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Direct medical cost of erythropoiesis-stimulating agents in anaemia treatment of chronic renal failure patient: A literature review Volume 6, issue 2, Avril 2010

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2
Authors

Introduction

La prise en charge de l’anémie des patients atteints d’insuffisance rénale chronique (IRC) représente un enjeu médicoéconomique important de par la fréquence de cette pathologie et le coût des agents stimulant l’érythropoïèse (ASE). L’objectif de ce travail était d’identifier les déterminants des coûts associés à ces traitements pour déterminer, à efficacité comparable, l’ASE le plus efficient.

Matériel et méthodes

Une recherche bibliographique par interrogation de la base de données Medline a été réalisée.

Résultats

Parmi les coûts médicaux directs, cinq études ont montré que l’acquisition de l’époétine alfa (EA) par rapport à la darbepoetin alfa (DA) était moins onéreuse. Concernant les coûts liés à la voie d’administration, l’injection sous-cutanée (SC) des époétines permettrait une économie du fait d’une diminution des doses par rapport à la voie intraveineuse (IV). Le passage de l’EA en SC à la DA en IV, chez les patients hémodialysés, était associé à une réduction du nombre d’injections et à un coût de traitement inférieur par DA que par EA. Les coûts liés aux schémas d’administration, notamment ceux liés aux temps infirmier, médical et pharmaceutique, étaient faibles au regard de ceux liés à l’acquisition de l’ASE. Enfin, les coûts liés au suivi thérapeutique et à la prise en charge des effets indésirables des ASE étaient similaires entre l’EA et la DA.

Conclusion

Les coûts liés aux prix d’acquisition de l’ASE, négociés par la structure de soins, représentent la part la plus importante des coûts médicaux directs.

Introduction

Management of anaemia in chronic renal insufficiency (CRI) represents an important medico-economic challenge because of the great number of patients and the cost of the erythropoiesis-stimulating agent (ESA). The aim of this study was to identify determinants of the costs associated with these treatments in order to choose, with equal efficacy, the most efficient ASE.

Method

A bibliographic research was realised by Medline database interrogation.

Results

Among the direct medical costs, five studies showed that acquisition of epoetine alfa (EA) compared to darbepoetin alfa (DA) was less expensive. Concerning the costs associated with the route of administration, the subcutaneous injection (SC) of epoetine allowed a gain in costs because of the decrease of doses compared to the intravenous (IV) route. The switch from EA in SC to DA in IV, for hemodialysis patients, was associated with a reduction of the number of injections and with a treatment's cost lower by DA than by EA. Costs related to the regimen of administration, notably those related to nursing, medical and pharmaceutical time, were negligible towards those associated to the acquisition of the ASE. Finally, the costs of the therapeutic follow-up and treatment of the adverse effects of the ASE were similar between the EA and the DA.

Conclusion

The costs associated with the prices of acquisition of the ASE, negotiated by the structure of care, represent the most important part of the direct medical costs.