JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Comparison of citrate 4% and heparin as tunneled-catheters-locking solution in chronic hemodialysis Volume 14, issue 1, Février 2018

Figures


  • Fig. 1

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3

  • Tableau 4
Authors

Introduction

Le citrate 4 % est une alternative à l’héparine en tant que solution verrou de cathéter en hémodialyse chronique (HD). Nous avons comparé les épisodes de dysfonction de cathéter, les paramètres de qualité de dialyse, l’utilisation d’activateurs tissulaires du plasminogène (TPA) et les coûts selon la solution verrou utilisée dans notre centre.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude de cohorte prospective, monocentrique (NephroCare Tassin-Charcot), portant sur 49 patients prévalents en HD, répartis en 2 groupes principaux selon la prescription du verrou au 2 mars 2016 (suivi jusqu’au 10 mai 2016) : héparine (n=26) et citrate (n=22).

Résultats

Il y avait davantage de patients diabétiques dans le groupe citrate (12/22) que dans le groupe héparine (5/26 ; p=0,025). Les 2 groupes étaient comparables pour les autres paramètres étudiés. Nous n’avons pas observé de différence en termes de dysfonction de cathéter (4,23 contre 4,14 % dans les groupes héparine et citrate respectivement ; p=1,0) et de qualité de dialyse. La prescription d’un verrou à base de citrate était associée à un moindre recours aux TPA (1/604 contre 14/946 dans le groupe héparine ; p=0,022) et s’accompagnait d’un coût moyen par séance nettement inférieur (1,42 € contre 2,94 €).

Conclusion

L’administration de citrate 4 % en tant que solution verrou n’est pas inférieure à l’héparine en termes de dysfonction de cathéter, s’accompagne d’une qualité de dialyse comparable, permet de réduire le recours aux activateurs tissulaires du plasminogène et s’accompagne d’une baisse importante des coûts chez des patients prévalents en hémodialyse chronique.

Introduction

Citrate 4% is an alternative to heparin as catheter-locking solution in chronic hemodialysis patients. We compared catheter dysfunction episodes, dialysis adequacy, plasminogen-tissular activators use and costs according to catheter-locking solution in our centre.

Methods

Prospective, monocentric, cohort study (NephroCare Tassin-Charcot) on 49 prevalent patients in chronic hemodialysis. Two main groups were formed according to the prescription of catheter-locking solution at the beginning of the study (03/02/2016) and followed until 05/10/2016: heparin (n=26) and citrate (n=22).

Results

The number of diabetic patients was higher in the citrate group (12/22) than in the heparin one (5/26; P=0.025). The 2 groups were comparable for the other studied variables. We didn’t observe any difference in terms of catheter-dysfunction (4.23 versus 4.14% in heparin and citrate groups, respectively; P=1.0) and dialysis adequacy. The prescription of citrate was associated with lower TPA uses (1/604 versus 14/946; P=0.022) and lower costs (1.42 € for one session versus 2.94 €).

Conclusion

Administration of citrate 4% as a catheter-locking solution is not inferior to heparin in terms of catheter-dysfunction episodes, is associated with similar dialysis adequacy results, lower plasminogen-tissular activators uses and reduced costs in chronic prevalent hemodialysed patients.