JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Iatrogenic non uremic calciphylaxis: A case report Volume 16, issue 7, Décembre 2020

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

  • Fig. 3

  • Fig. 4

  • Fig. 5

  • Fig. 6

Tables


  • Tableau 1
Authors

La calciphylaxie est une pathologie rare et sévère, caractérisée par une calcification et une thrombose des petits vaisseaux, touchant principalement la peau. Elle est le plus souvent associée à une insuffisance rénale terminale au stade de dialyse. Des cas plus rares de calciphylaxie non urémique sont rapportés. Le pronostic est sombre et le traitement n’est pas bien codifié. Le thiosulfate de sodium est utilisé depuis plus d’une dizaine d’années dans le traitement de la calciphylaxie urémique et s’est révélé efficace. Son utilisation dans les formes non urémiques a été rapportée dans quelques rares observations. La rhéophérèse est une technique très récemment utilisée comme traitement adjuvant exclusivement dans la calciphylaxie urémique. Nous décrivons un cas de calciphylaxie non urémique chez une patiente avec fonction rénale normale sous supplémentation calcique. Le thiosulfate de sodium a été introduit, puis interrompu devant la mauvaise tolérance de la patiente à ce traitement. La rhéophérèse a ensuite été utilisée et a permis une accélération du processus de cicatrisation et une diminution importante des douleurs. Ces deux traitements sont prometteurs, des études de plus grande échelle sont nécessaires pour établir leur efficacité dans la calciphylaxie non urémique.

Calciphylaxis is a rare and severe condition, characterized by calcification and thrombosis of small vessels, mainly affecting the skin. It is most often described in patients with end-stage renal disease on dialysis. Rarer cases of non-uremic calciphylaxis are reported. The prognosis is grim and the treatment is not well codified. Sodium thiosulfate has been used for more than a decade in the treatment of uremic calciphylaxis and has been shown to be effective. Its use in non-uremic cases has been reported in a few rare observations. Rheopheresis is a technique very recently used as an adjuvant treatment in uremic calciphylaxis. We describe a case of non-uremic calciphylaxis in a patient with normal renal function and with calcium supplementation. Sodium thiosulfate was introduced, then discontinued due to the patient's poor tolerance for this treatment. Rheopheresis was then used and allowed the acceleration of healing process and a significant reduction in pain. These two treatments are promising, larger studies are needed to establish their effectiveness in non-uremic calciphylaxis.