JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Renal involvement in sarcoidosis: Prognostic and predictive factors Volume 18, issue 1, Février 2022

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

  • Fig. 3

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3
Authors

Introduction

La sarcoïdose est une maladie systémique granulomateuse qui atteint avec prédilection l’appareil respiratoire et les vaisseaux lymphatiques. L’atteinte rénale est rare, peu étudiée, et n’est retrouvée que dans moins de 10 % des cas. L’objectif de notre étude était d’identifier les facteurs de mauvais pronostic rénal et les facteurs prédictifs d’atteinte rénale au cours de la sarcoïdose.

Méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective, incluant les patients hospitalisés dans notre service pour une sarcoïdose avec atteinte rénale, sur une période de 40 ans. Pour étudier la survie rénale, nous avons identifié deux groupes de patients présentant des manifestations rénales de la sarcoïdose en suivant leur évolution : un groupe A (n=26) qui représente les patients avec une rémission rénale ou une aggravation rénale, mais sans évolution vers l’insuffisance rénale chronique terminale, et un groupe B (n=8) représentant ceux ayant une évolution vers l’insuffisance rénale chronique terminale. Dans le but d’identifier les facteurs prédictifs d’atteinte rénale chez les patients ayant une sarcoïdose, nous avons comparé les caractéristiques cliniques et paracliniques de nos patients (groupe 1) à celles de 44 malades porteurs d’une sarcoïdose sans atteinte rénale suivis dans notre service pendant la même période (groupe 2).

Résultats

L’atteinte rénale était observée chez 34 patients (43,6 %) hospitalisés pour sarcoïdose. Il s’agissait de 28 femmes et 6 hommes, soit un sex-ratio à 0,21. L’âge moyen lors du diagnostic de la sarcoïdose était de 47,1 ans. Le délai médian entre le diagnostic de la sarcoïdose et l’atteinte rénale était de 2 mois (extrêmes 1–72). La néphropathie tubulo-interstitielle était l’atteinte rénale la plus fréquente, retrouvée chez 24 malades (70,6 %). Une hypercalcémie et une hypercalciurie ont été retrouvées dans respectivement 52,9 et 46,4 % des cas. L’insuffisance rénale était notée chez 25 patients (73,5 %). Une corticothérapie était instaurée chez 33 malades (97 %) associée à un traitement immunosuppresseur dans 3 cas. Les facteurs prédictifs d’insuffisance rénale chronique terminale en analyse univariée étaient l’âge avancé au moment du diagnostic de la néphropathie (p=0,007), la présence de comorbidités (p=0,002), l’atteinte multiviscérale (p=0,041), l’insuffisance rénale inaugurale au moment du diagnostic de la sarcoïdose (p=0,013), la fibrose interstitielle (p=0,006) et la présence de granulomes (p=0,007). Les facteurs prédictifs d’atteinte rénale chez les patients atteints d’une sarcoïdose étaient l’atteinte multiviscérale, le syndrome inflammatoire biologique et l’hypercalcémie.

Conclusion

Malgré sa rareté, l’atteinte rénale au cours de la sarcoïdose peut conditionner le pronostic, d’où l’intérêt de la dépister précocement afin de prévenir l’évolution vers l’insuffisance rénale terminale.

Introduction

Sarcoidosis is a systemic granulomatous disease that primarily affects the respiratory system and lymphatic vessels. Renal involvement is rare, poorly studied and found in less than 10% of cases. The objective of our study was to identify factors of poor renal prognosis and predictive factors of renal involvement during sarcoidosis.

Methods

It's a retrospective study including patients hospitalized in our department for sarcoidosis with renal involvement over a period of 40 years. To study renal survival, we identified two groups of patients with renal manifestations of sarcoidosis by following their evolution: group A (n=26) represents those with renal remission or deterioration of renal function but without progression to end-stage renal disease and group B (n=8) those with progression to end-stage renal disease. To detect the predictive factors of end-stage renal disease in patients with sarcoidosis, we compared the clinical and paraclinical characteristics of our patients (group 1) to those of 44 patients with sarcoidosis without renal impairment followed in our department during the same period (group 2).

Results

Renal involvement was observed in 34 patients hospitalized for sarcoidosis (43.6%). There were 28 women and 6 men with a sex ratio of 0,21. The mean age at diagnosis of sarcoidosis was 47.1 years. The median time from sarcoidosis diagnosis to renal disease was 2 months (range 1–72). Tubulointerstitial nephropathy was the most frequent renal manifestation observed in 24 patients (70.6%). Hypercalcemia and hypercalciuria were found in 52.9% and 46.4% respectively. Renal failure was noted in 25 patients (73.5%). Corticosteroid therapy was initiated in 33 patients (97%) associated with immunosuppressive therapy in 3 cases. Predictive factors of end-stage renal disease were advanced age at diagnosis of nephropathy (P=0.007), comorbidities (P=0.002), multi-organ involvement (P=0.041), initial renal failure (P=0.013), interstitial fibrosis (P=0.006) and renal granulomas (P=0.007). Predictive factors of renal impairment during sarcoidosis were multi-organ involvement, inflammatory syndrome and hypercalcemia.

Conclusion

Renal envolvement, although rare during sarcoidosis, can influence the prognosis hence the great interest of its early detection to prevent progression to end-stage renal failure.