JLE

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Papillomatose laryngée juvénile Volume 13, issue 1, janvier-février 2010

Figures

See all figures

Authors
Service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale pédiatrique, Hôpital Femme-mère, 59 boulevard Pinel, 69677 Bron Cedex, France ; Université Claude Bernard Lyon 1, 8 avenue Rockefeller, 69008, Lyon, France

La papillomatose laryngée juvénile représente une pathologie mettant en jeu le pronostic fonctionnel vocal et le pronostic vital respiratoire. Elle implique les papillomavirus de type 6 et 11. Le caractère particulièrement évolutif de la papillomatose chez l’enfant, les récidives fréquentes et la difficulté de contrôle nécessitent souvent une répétition des traitements par des endoscopies des voies aérodigestives supérieures sous anesthésie générale. Les traitements sont généralement réalisés pendant ce temps d’endoscopie sous anesthésie générale. Le but des différents traitements, qu’ils soient chirurgicaux ou adjuvants, consiste à maintenir la sécurité des voies aériennes et obtenir une voix la plus proche de la normale, tout en limitant les risques d’effets secondaires cicatriciels sur les cordes vocales, ou liés aux traitements adjuvants. La place exacte des traitements adjuvants reste à définir. Aucun traitement curatif n’est à l’heure actuelle disponible. Des registres d’observation épidémiologique transversaux et longitudinaux sont en cours de mise en place sur le continent nord-américain et en Europe, afin d’étudier la fréquence de survenue de la dysplasie au sein des lésions, et de favoriser la mise en place ultérieure d’études thérapeutiques multicentriques.