John Libbey Eurotext

Médecine Thérapeutique / médecine de la reproduction

MENU

Traitement cœlioscopique de l’endométriose pelvienne profonde : résultats sur la qualité de vie Volume 9, issue 1, Janvier-Février 2007

Figures

See all figures

Authors
Service de Gynécologie-Obstétrique et Reproduction Humaine, Hôpital Tenon, AP-HP, 4 rue de la Chine, 75020, Paris, Université Pierre et Marie Curie, Paris VI, Service de radiologie, Hôpital Tenon, AP-HP, 4 rue de la Chine, 75020, Paris, Université Pierre et Marie Curie, Paris VI

Objectif. L’endométriose profonde est source de douleurs, de dysménorrhée et est associée à une infertilité. Peu de données sont actuellement disponibles permettant d’évaluer l’impact de la chirurgie pour endométriose profonde sur la qualité de vie. L’objectif de ce travail est d’évaluer les complications et le retentissement sur la qualité de vie de la résection cœlioscopique de lésions d’endométriose profonde. Patientes et méthodes. Etude rétrospective de janvier 2002 à décembre 2005 incluant 80 patientes opérées pour endométriose profonde par cœlioscopie : 52 endométrioses rectales, 7 cloisons rectovaginales (CRV), 21 ligaments utérosacrés (US). La qualité de vie a été évaluée par le SF36. Résultats. Six patientes ont nécessité une laparoconversion (5 dans le groupe rectum et une dans le groupe US pour atteinte urétérale). Le suivi moyen était de 27 mois. Dans le groupe rectum, l’ensemble des paramètres du questionnaire SF-36 était significativement amélioré. Dans le groupe CRV, seules les douleurs physiques étaient significativement améliorées. Dans le groupe US, l’activité physique, les limitations dues à l’état physique, les douleurs physiques et la santé psychique étaient significativement améliorés. Conclusion. L’exérèse de l’endométriose profonde améliore significativement la qualité de vie. Cette amélioration est particulièrement significative pour les patientes ayant une atteinte digestive. Les troubles secondaires notamment urinaires peuvent être une source d’insatisfaction posant le problème des critères de sélection pour la chirurgie des patientes ayant une endométriose profonde.