JLE

Médecine Thérapeutique / médecine de la reproduction

MENU

SERM et ciblages thérapeutiques : l’exemple du sein Volume 7, issue 2, Mars-Avril 2005

Figures

See all figures

Authors
Laboratoire de Biologie cellulaire, CHU de Montpellier, Inserm U540, 60 rue de Navacelles 34 000 Montpellier

Les estrogènes sont des hormones essentielles pour le bon fonctionnement d’un organisme féminin ou masculin. Leur production est principalement ovarienne chez la femme préménopausée et surtout périphérique chez la femme ménopausée et l’homme. Leur action trophique est importante tant en physiologie qu’en pathologie mammaire. Si le concept d’antihormone a été découvert fortuitement, c’est le fruit de nombreux travaux cliniques et fondamentaux qui a permis de développer le concept de thérapie ciblée puis de modulateur sélectif des récepteurs. Le rêve des thérapeutes est de moduler la structure de nouvelles drogues permettant d’allier les avantages des estrogènes à l’absence de leurs effets délétères. L’étude des résistances aux traitements hormonaux a permis de montrer les relations étroites qui existent entre la voie des récepteurs nucléaires et celles des facteurs de croissance. Quelques données préliminaires permettent de penser que des mécanismes moléculaires, en particulier épigénétiques, pourraient expliquer un certain nombre de prédispositions ou de résistance. De nombreux travaux fondamentaux travaillent dans ce sens.