JLE

Médecine de la Reproduction

MENU

Contribution of artificial intelligence in the diagnosis and management of infertility associated with endometriosis Volume 25, issue 2, Avril-Mai-Juin 2023

Figures


  • Figure 1

  • Figure 2
Authors
1 Sorbonne université, hôpital Tenon, AP-HP, service de chirurgie gynécologique, obstétrique et médecine de la reproduction, Paris, France
2 Unité de recherche clinique, Paris Saclay, AP-HP, Saclay, France
* Tirés à part : Y. Dabi

L’infertilité est définie comme l’échec à obtenir une grossesse après 12 mois de rapports sexuels réguliers non protégés. On estime qu’un diagnostic d’endométriose est posé chez 50 % des patientes chez qui une infertilité est diagnostiquée, mais le lien entre infertilité et endométriose n’est pas complètement élucidé. Plusieurs publications se sont intéressées à l’intelligence artificielle en médecine et plus particulièrement en assistance médicale à la procréation avec des résultats prometteurs pour analyser les paramètres spermatiques ou identifier les embryons associés aux chances de succès les plus élevées. L’étude ENDOmiARN a récemment permis d’établir une signature sanguine et salivaire de l’endométriose, et notre équipe s’est intéressée au rôle potentiel des micro-ARN pour prédire l’infertilité chez les patientes ayant une endométriose confirmée. Cet article présente les principales notions d’intelligence artificielle et ses modèles, et présente la signature préliminaire prédictive d’infertilité associée à l’endométriose. Cette signature a une précision de 100 % pour identifier les patients infertiles. Une étude visant à valider cette signature et à évaluer sa valeur théranostique est attendue.