JLE

Médecine thérapeutique

MENU

Suspicion d’une violente crise de goutte secondaire chez un sujet transplanté cardiaque âgé de 86 ans Volume 22, issue 4, Juillet-Août 2016

Author
Hôpital gériatrique de l’Isle Adam, services de médecine aiguë et soins de suite et rééducation gériatriques
* Tirés à part

Le diagnostic d’une goutte est simple… pour autant qu’il soit évoqué. Celui d’arthrite septique est plus compliqué. Il s’agit du diagnostic différentiel principal. Certains aspects cliniques comme un accès monoarticulaire du pied ou de la cheville, le contexte cardiovasculaire, la prise de diurétiques et d’immunosuppresseurs ou l’âge avancé peuvent orienter à tort vers le diagnostic de goutte, et ce, d’autant plus que les radiographies standard sont normales au début. La ponction articulaire doit demeurer l’examen clé dans l’établissement du diagnostic de certitude de goutte ou de chondrocalcinose, ou encore dans celui d’une éventuelle arthrite septique dont les complications sur les plans fonctionnel et vital sont à redouter si le diagnostic n’est pas fait au plus tôt afin d’instaurer une bithérapie antibiotique efficace.