JLE

Médecine thérapeutique

MENU

L’estimation de la fonction rénale par la formule de Cockcroft et Gault est-elle fiable ? Volume 11, issue 5, septembre-octobre 2005

Figures

See all figures

Authors
Service d’exploration fonctionnelle rénale et métabolique, Département de néphrologie et d’hypertension artérielle, Hôpital E. Herriot, 69437 Lyon Cedex 03, France

L’estimation systématique par les laboratoires de la filtration glomérulaire lors du dosage de la créatininémie a permis au corps médical de se rendre compte de la fréquence de l’insuffisance rénale chronique dans la population. L’estimation de la filtration glomérulaire par la formule de Cockcroft-Gault permet une estimation raisonnable de la fonction rénale des sujets. Elle permet de classer les sujets selon différentes catégories : fonction rénale normale (> 100 mL/min et décroissance physiologique de 1 mL/min/an à partir de 40 ans), insuffisance rénale légère, modérée et sévère. L’estimation de la fonction rénale doit surtout faire adapter les thérapeutiques au niveau de fonction rénale de chaque sujet et ainsi faire baisser le risque d’iatrogénie (en particulier pour les sujets âgés). Schématiquement, le recours au néphrologue doit intéresser les sujets ayant une fonction rénale plus basse que ne le voudrait leur état physiopathologique, ceux dont la fonction s’altère avec le temps, ceux qui ont une protéinurie > 0,5 g/L et/ou une hématurie microscopique. En effet, les moyens thérapeutiques actuels permettent de ralentir la dégradation de la fonction rénale et, au mieux, de stabiliser la fonction rénale pour éviter le recours à l’épuration extrarénale.