JLE

Médecine thérapeutique

MENU

Les évolutions de la Commission de la transparence à la Haute Autorité de santé Volume 11, issue 5, septembre-octobre 2005

Author
Haute Autorité de santé, 2 avenue du stade de France, 93218 Saint-Denis La Plaine Cedex

L’entrée de la commission de la transparence (CT) à la Haute Autorité de santé (HAS) a contribué au renforcement de son indépendance, à une meilleure intégration de ses activités et de ses avis dans le cadre plus général de l’évaluation en santé, du bon usage des actes et produits de santé et de la production des recommandations de pratique clinique. Les critères d’évaluation de la CT restent : le service médical rendu par les médicaments (mais avec une composante « intérêt de santé publique » mieux prise en compte) et l’amélioration du service médical rendu, désormais appréciée par rapport à l’ensemble des méthodes thérapeutiques, y compris chirurgicales, et non plus par rapport aux seuls médicaments disponibles. Par ailleurs, considérant que ses évaluations lors de la première inscription des médicaments ne portent le plus souvent que sur des données préliminaires (celles du dossier d’AMM), la CT demande de plus en plus fréquemment que soient réalisées des études dites de « post-inscription » destinées à mieux apprécier leurs conditions d’utilisation et leurs performances dans « la vraie vie ».