JLE

Médecine thérapeutique

MENU

Hypogammaglobulinémies : points clés pour le praticien Volume 23, issue 5, Septembre-Octobre 2017

Figures


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

Tables

Authors
1 Service de médecine interne, CHU Mohammed VI Oujda, 33000 Oujda, Maroc
2 Service de médecine interne, clinique médicale B, CHRU de Strasbourg, 67000 Strasbourg, France
* Tirés à part

L’hypogammaglobulinémie est une situation fréquente, souvent grave par ses conséquences infectieuses et la gravité potentielle de ses étiologies. Le challenge du clinicien face à une hypogammaglobulinémie est triple : 1) savoir la confirmer tout en évitant les pièges relatifs aux fausses hypogammaglobulinémies ; 2) mener une conduite étiologique méthodique afin de distinguer dans un premier temps le mécanisme physiopathologique et déterminer dans un deuxième temps la cause exacte ; 3) identifier les situations où il faudrait envisager un traitement substitutif, notamment dans les hypogammaglobulinémies secondaires où le traitement étiologique demeure la pierre angulaire de la prise en charge. À travers cette présentation et en nous basant sur une synthèse des données de la littérature, nous essaierons d’apporter des réponses précises et pratiques à ces différentes questions.