John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les limites de la mucosectomie endoscopique colorectale Volume 14, issue 5, Septembre-Octobre 2007

Figures

See all figures

Author
Unité d’endoscopie digestive et Unité d’exploration médicochirurgicale oncologique, Institut Paoli-Calmettes, 232 Bd St-Marguerite, 13273 Marseille cedex 9

Le développement de la mucosectomie endoscopique permet aujourd’hui la résection de tumeurs malignes superficielles du côlon et du rectum.Lorsque la tumeur reste localisée à la muqueuse, sans franchissement de la muscularis muqueuse, le traitement endoscopique est considéré comme curatif car, en effet, le risque d’envahissement ganglionnaire est nul et seul le caractère complet ou non de la résection est à prendre en compte. Les techniques les plus utilisées (mucosectomie et dissection sous-muqueuse) sont celles qui utilisent l’injection sous-muqueuse de sérum physiologique. Le but de l’injection de sérum est de séparer la sous-muqueuse de la musculeuse, de soulever la lésion et de permettre ainsi une pédiculisation de cette lésion plane.L’intérêt de cette technique est aussi de permettre de s’assurer de la possibilité du traitement endoscopique. En effet, l’absence de soulèvement franc de la lésion est assez pathognomonique d’une infiltration plus profonde que ne l’auraient montré éventuellement les examens préthérapeutiques comme notamment l’échographie endorectale.On peut donc conclure en général, qu’un cancer superficiel du rectum ou du côlon, infiltrant la sous-muqueuse SM1 (< 1 000 microns) réséquée en totalité sans embole lymphatique et histologiquement bien différenciée, le traitement endoscopique peut être considéré comme curateur. Dans tous les autres cas, le traitement endoscopique devra être complété par une résection chirurgicale et un curage ganglionnaire.Le traitement endoscopique des lésions néoplasiques superficielles du côlon constitue une alternative intéressante au traitement chirurgical. Cette option doit être préférée à la destruction car elle permet une analyse histologique. Un certain nombre de règles doivent cependant être respectées en particulier sur le plan carcinologique.