John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La vaccination contre le virus de l’hépatite B : réalité, inquiétudes et perspectives Volume 13, issue 1, Janvier-Février 2006

Figures

See all figures

Author
Département d’Hépato-Gastroentérologie, Unité Inserm U 548, CHU de Grenoble

Le vaccin contre le virus de l’hépatite B (VHB) est obtenu par génie génétique. Avec le schéma actuel comportant deux injections distantes de 1 mois d’intervalle et un rappel à 6 mois, le pourcentage de séroconversion se situe entre 99 et 99,5 %. Chez les sujets mauvais répondeurs ou immunodéprimés, on peut utiliser des schémas renforcés, comportant par exemple des injections de 40 μg, augmenter le nombre d’injections et peut-être à terme utiliser la voie intradermique. Les études récentes ont montré que la durée de la protection conférée par la vaccination d’un sujet immunocompétent pouvait dépasser 15 ans, et que, de plus, il existait une mémoire immunitaire provenant de lymphocytes T centraux et pouvant agir lors d’un nouveau contact avec le virus en stimulant la production d’anticorps par l’intermédiaire des lymphocytes B.Il existe un débat contradictoire concernant le risque de développement d’affections aiguës démyélinisantes après vaccination contre le VHB. Toutefois, aucune étude n’a fait réellement la preuve de ce lien en particulier comme l’ont rappelé la réunion de consensus et récemment le Conseil supérieur d’hygiène de France chez les nourrissons pour lesquels la vaccination universelle est nécessaire. Il est également recommandé de pratiquer un programme temporaire de rattrapage des enfants et des adolescents et la vaccination des personnes à risque.Le vaccin pourrait être utile aussi dans une visée thérapeutique en cas d’hépatite chronique B pour stimuler la réponse immunitaire et permettre l’élimination des hépatocytes infectés. Plusieurs voies sont actuellement testées : non seulement la voie classique antigénique, mais aussi le vaccin ADN pour lequel des résultats prometteurs ont été récemment publiés.