John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La prise alimentaire : mise en scène par les afférences vagales Volume 11, issue 6, Novembre-Décembre 2004

Figures

See all figures

Authors
Laboratoire de Physiologie neurovégétative, (UMR CNRS 6153, UMR INRA 1147), Faculté des sciences et techniques Saint-Jérôme, Université Aix-Marseille 3, Cases postales 351-352, Avenue Escadrille Normandie Niemen, 13397 Marseille Cedex 20, France

L’hypothalamus régule la prise alimentaire en fonction des informations (état d’adiposité et statut métabolique) qu’il reçoit de la périphérie par l’intermédiaire de médiateurs spécialisés, tels que la leptine et l’insuline. Ces informations convergent par voie humorale, mais également par voie nerveuse, essentiellement par l’intermédiaire des neurones afférents vagaux et participent au contrôle de l’ingestion et à l’optimisation de l’absorption des nutriments. La diversité des messages transitant par cette voie nerveuse nécessite la présence d’une intégration périphérique des messages sensitifs permettant au système nerveux central d’élaborer des réponses adaptées aux conditions physiologiques et pathologiques. La décharge des afférences vagales est susceptible de modifier la plasticité synaptique dans le noyau du tractus solitaire. La stimulation de ces afférences par les médiateurs contrôlant la prise alimentaire pourrait donc conduire à une réorganisation des réseaux neuronaux de cette structure nerveuse.