John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

L’assemblage du VIH1, l’agent causal du sida, se fait-il à couvert ou à découvert ? Volume 10, issue 4, Juillet-Août 2006

Figures

See all figures

Authors
Laboretro, Unité de virologie humaine, Inserm U758-IFR128, ENS de Lyon, 69364 Lyon, Inserm ESPRI 19-IFR 136, Université François-Rabelais, Tours

Notre vision actuelle de l’assemblage du VIH1, l’agent causal du sida, est qu’il intervient « à découvert », à la membrane plasmique des cellules infectées que les virus néoformés quittent par bourgeonnement [1]. Mais des résultats tout à fait récents remettent en cause cette vision sans doute simpliste, indiquant que le VIH1 pourrait aussi s’assembler sur des membranes endosomales, en particulier au sein des macrophages, cellules cibles du VIH1. Cela nous a incités à revisiter l’assemblage du VIH1 dans des modèles de cellules épithéliales et lymphocytaires.