John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Isolation of a new foamy virus : the equine foamy virus Volume 4, issue 3, Mai - Juin 2000

Figures

See all figures

Authors
  • Page(s) : 248-9
  • Published in: 2000

Les spumavirus ou virus foamy sont retrouvés chez la plupart des primates non humains mais également chez les chats et les bovins (pour revue, voir Virologie 1999 ; 3 : 397). Bien que lytiques in vitro, il est aujourd’hui admis que les virus foamy isolés à ce jour ne sont pas pathogènes in vivo. Ce sont des rétrovirus complexes qui codent pour des gènes structuraux (gag, env) et enzymatiques (pol) et pour des gènes régulateurs (les gènes bel) situés en 3’ du génome viral [3]. De plus, ces virus présentent de nombreuses particularités qui les rapprochent des Hepadnaviridae, comme par exemple l’existence d’un ARNm spécifique codant pour la polyprotéine Pol, ou encore une étape de transcription inverse tardive conduisant à l’incorporation dans le virion de molécules d’ADN viral infectieux [2]. L’absence de pathologie et leur grande taille en font des outils prometteurs pour la thérapie génique.