John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

Conseil génétique et conduite à tenir avant, pendant et après la grossesse en cas de bloc surrénalien en 21-hydroxylase Volume 6, issue 5, septembre-décembre 2004

Figures

See all figures

Authors
Laboratoire de biochimie endocrinienne et moléculaire, EA3739, hôpital Debrousse, 69322 Lyon cedex 05

RésuméLe déficit en 21-hydroxylase est le déficit de la stéroïdogenèse le plus fréquent puisqu’il est responsable de 95 % des cas d’hyperplasie congénitale des surrénales. Il est dû à des lésions du gène CYP21 situé sur le bras court du chromosome 6. Cette maladie héréditaire autosomique récessive se manifeste par deux formes cliniques : la forme classique et la forme non classique de fréquence encore indéterminée du fait de l’existence de formes asymptomatiques. Il existe une très bonne corrélation entre le phénotype et le génotype. La gravité du phénotype est déterminée par l’allèle qui possède la mutation la moins sévère [1, 2]. Dans la forme non classique, une mutation modérée est présente sur au moins un des deux allèles tandis que dans la forme classique, les deux allèles portent une lésion sévère.