JLE

Bulletin Infirmier du Cancer

MENU

On en parle sur le web Volume 19, issue 3, Juillet-Août-Septembre 2019

Actualités scientifiques et médicales

Enzymes pancréatiques chez les sujets souffrant de cancer du pancréas

L’une des complications du cancer du pancréas est l’insuffisance pancréatique exocrine. Les résultats d’une étude menée sur 262 sujets montrent que, dans 65 % des cas, les enzymes pancréatiques seraient prescrites au cours des repas et collation. Cette pratique serait respectée par 66 % des patients. Les sujets qui prenaient leur traitement au cours du repas plutôt qu’en dehors avaient un soulagement plus important de leurs symptômes, notamment une moindre sensation d’indigestion, des selles moins souvent orangées ou moins de particules alimentaires dans les selles. Il est donc important de rappeler les conditions optimales de prise des enzymes pancréatiques de substitution et de s’assurer de la bonne observance de ce protocole par le patient.

Pour en savoir plus :https://www.univadis.fr/viewarticle/enzymes-pancreatiques-chez-les-sujets-souffrant-de-cancer-du-pancreas-quand-et-quel-impact-679093

Cancer de l’endomètre : ajout de la radiothérapie à la chimiothérapie adjuvante

L’ajout de la radiothérapie externe (RTE) pelvienne à la chimiothérapie adjuvante permet d’obtenir un bénéfice de survie modeste chez les patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre de stades III-IVA. Le bénéfice de survie globale était significatif chez les patientes atteintes d’une maladie endométrioïde de stade IIIC2 ou d’une maladie non endométrioïde de stade IIIB-C.

Pour en savoir plus :https://www.univadis.fr/viewarticle/cancer-de-l-endometre-l-ajout-de-la-radiotherapie-a-la-chimiotherapie-adjuvante-apporte-un-benefice-dans-le-cadre-de-la-maladie-de-stades-iii-iva-680712

Cancer rectal : un délai avant la chirurgie s’avère optimal après une radiothérapie de courte durée

Un délai de 4 à 12 semaines après l’achèvement de la radiothérapie (RT) de courte durée (une semaine) présente le risque le plus faible de complications postopératoires chez les patients atteints d’un cancer rectal.

Pour en savoir plus :https://www.univadis.fr/viewarticle/cancer-rectal-un-delai-de-4-a-12-semaines-avant-la-chirurgie-s-avere-optimal-apres-une-radiotherapie-de-courte-duree-678300

ASCO : l’immunothérapie en 2019

Après les résultats retentissants des premières années, les immunothérapies sont maintenant à l’heure de la maturation. Il s’agit en effet, pour les cliniciens, de réussir à comprendre les conditions de la réussite de ces approches et de mettre au point les combinaisons thérapeutiques qui permettront d’exploiter le système immunitaire de façon optimale. Le point à l’issue du grand congrès international de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago.

Pour en savoir plus :https://www.fondation-arc.org/actualites/asco-limmunotherapie-en-2019

Droits des patients

Droit à l’oubli : nouvelle grille de référence pour la convention AERAS

La grille de référence pour la convention AERAS (Convention permettant de s’assurer et d’emprunter avec un risque aggravé de santé) vient d’être actualisée, permettant à de nouvelles personnes d’en bénéficier et d’accéder à une assurance dans des conditions acceptables.

Pour en savoir plus :https://www.ligue-cancer.net/article/50759_droit-loubli-nouvelle-grille-de-reference-pour-la-convention-aeras

Profession infirmière

Transferts de tâches des généralistes aux infirmier(e)s : une étude internationale de faisabilité

Le transfert de certaines tâches des médecins généralistes à des infirmier(e)s est l’une des solutions préconisées par de nombreux analystes pour pallier aux problèmes de démographie médicale. Elle a été soutenue l’année dernière par une revue de littérature publiée par des auteurs de la fondation Cochrane1, avec cependant des niveaux de preuve, pour la plupart, faibles ou modérés sur les critères examinés.

Une autre équipe de la fondation a publié cette année une revue des études sur les transferts effectivement mis en œuvre (jusqu’à fin juin 2018), quelle que soit leur étendue (de certaines tâches au remplacement du généraliste pour certaines consultations), afin de repérer leurs facteurs de succès. Ils en ont retenu 66, dont 55 provenant de pays riches et 11 de pays à revenus faibles ou moyens.

Pour en savoir plus : https://www.univadis.fr/viewarticle/transferts-de-taches-des-generalistes-aux-infirmieres-une-etude-internationale-de-faisabilite-675515

L’infirmier(e) en pratique avancée : améliorer l’accès aux soins en diversifiant l’activité des soignants

La Loi de modernisation de notre système de santé pose le cadre juridique de ce que l’on peut appeler « la pratique avancée » pour les auxiliaires médicaux. Cet exercice en santé existe déjà dans de nombreux pays. En France, le choix a été fait de le déployer au sein d’une équipe, en commençant par la profession d’infirmier(e).

Pour en savoir plus : https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/acces-territorial-aux-soins/article/l-infirmier-en-pratique-avancee

L’état de la formation infirmière dans différents pays francophones

Le rapport, intitulé « L’état de la formation infirmière dans différents pays francophones – 2018», s’inscrit dans le cadre des travaux du Conseil consultatif sur la formation infirmière du Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone (SIDIIEF). Ce rapport présente les avancées de la formation infirmière dans la francophonie quant aux recommandations du mémoire du SIDIIEF (2011) intitulé « La formation universitaire des infirmières et infirmiers – Une réponse aux défis des systèmes de santé ».

Le mandat a été confié au Centre d’innovation en formation infirmière (CIFI) de la faculté des sciences infirmières de l’université de Montréal (Québec, Canada), pour mener les travaux de révision et de mise à jour du rapport de 2011 intitulé « Analyse et mise en contexte des profils de formation infirmière dans différents pays francophones ».

Les données recueillies portent, d’une part, sur le cadre législatif de la profession dans les divers pays concernés et, d’autre part, sur la formation initiale, la formation post-diplôme ainsi que la formation des deuxième et troisième cycles universitaires. L’analyse a permis de faire ressortir le chemin parcouru par les 14 pays (41 % des pays membres du SIDIIEF) qui ont répondu à l’appel de mise à jour des informations publiées en 2011 sur la formation infirmière.

Pour en savoir plus : https://www.sidiief.org/actions/formation-infirmiere-a-luniversite/etat-formation-2019_vf-final/

Recherche

Création d’une chaire universitaire en sciences humaines et sociales

L’Institut national du cancer (INCa) et ses partenaires créent une chaire universitaire en recherche en sciences humaines et sociales (SHS) appliquées au cancer.

Cette chaire aura pour rôle de développer la recherche en SHS sur les transformations et innovations en cours de la cancérologie. Programme ambitieux, novateur et visible à l’échelle nationale et internationale, il ambitionne notamment d’étudier les enjeux de la médecine de précision/personnalisée.

Cette chaire de recherche verra le jour à Lyon. Elle est ouverte à tout scientifique français ou étranger, titulaire ou contractuel.

L’attribution de la chaire se fera fin du deuxième semestre 2019.

Pour en savoir plus :https://www.e-cancer.fr/Actualites-et-evenements/Actualites/Creation-d-une-chaire-universitaire-en-sciences-humaines-et-sociales

Publications

Haute autorité de santé (HAS)

Mettre en œuvre la conciliation des traitements médicamenteux en cancérologie

Accompagner les professionnels et les patients à la conciliation des traitements médicamenteux en cancérologie, en favorisant sa mise en œuvre et en facilitant son déploiement par la mise à disposition d’outils et des mises en situation éprouvés par les professionnels de santé tout en tenant compte des spécificités du parcours de soins du patient atteint de cancer.

Pour en savoir plus :https://www.has-sante.fr/jcms/c_2964356/fr/mettre-en-oeuvre-la-conciliation-des-traitements-medicamenteux-en-cancerologie

Téléconsultation et télé-expertise : guide de bonnes pratiques HAS, mai 2019

La HAS a élaboré plusieurs documents pour faciliter la mise en œuvre de cette pratique médicale à distance par les professionnels de santé et informer les patients.

Pour en savoir plus :https://www.has-sante.fr/jcms/c_2971632/fr/teleconsultation-et-teleexpertise-guide-de-bonnes-pratiques

Institut national du cancer (INCa)

Évaluation médico-économique du dépistage du cancer colorectal

Cette étude a pour objectif d’évaluer les stratégies possibles de dépistage du cancer colorectal (stratégie unimodale ou multimodale), en matière de performance diagnostique, d’efficacité, d’efficience et d’impact sur les inégalités de recours au dépistage, et en fonction du risque relatif de cancer colorectal.

Pour en savoir plus :https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Evaluation-medico-economique-du-depistage-du-cancer-colorectal-Rapport-technique


1 Laurant M, van der Biezen M, Wijers N, et al. Nurses as subsitutes for doctors in primary care. Cochrane Database of Systematics Reviews 2018 ; 7 : CD001271. Résumé, version française.

Licence This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License