John Libbey Eurotext

Épilepsies et retard mental : les syndromes génétiques Volume 6, supplément 1, Supplement, December 2004

Figure 1 Syndrome d’Angelman

Figure 2 Syndrome d’Angelman. Tracé de veille 18 mois. 15 Î¼V/mm, 0,3 s, 15 hz; bouffées d’ondes lentes encochées à 3 Hz à maximum antérieur

Figure 3 Syndrome d’inversion-duplication du chromosome 15. Tracé de sommeil 15 Î¼V/mm, 0,3 s, 70 hz. Pas d’éléments physiologiques ni d’organisation spatiale. Anomalies paroxystiques nombreuses à type de pointes lentes amples, multifocales, parfois plus diffuses

Figure 4 Syndrome d’inversion-duplication du chromosome 15. Tracé de sommeil 10 Î¼V/mm, 0,3 s, 70 hz. décharge de rythmes rapides généralisées d’emblée, nombreuses dans le sommeil

Figure 5a Syndrome du chromosome 20 en anneau. crise prolongée de 20 min diffuse (début) : activité théta rythmique diffuse 10 Î¼V/mm, 0,3 s, 35 Hz

Figure 5b Poursuite de la crise diffuse , activité rythmique de pointes se ralentissant. 10 Î¼V/mm, 0,3 s, 35 Hz

Figure 5c Fin de la crise : ralentissement progressif de la décharge 10 Î¼V/mm, 0,3 s, 35 Hz

Figure 5d Syndrome du chromosome 20 en anneau

Figure 6 Syndrome du chromosome 20 en anneau. activité « intercritique Â» : bouffées d’activité théta diffuse sans manifestation clinique

Figure 7 Syndrome de l’X fragile. 20 Î¼V/mm, 0,3 s, 70 Hz. Pointes diphasiques régulières parfois suivies d’une onde lente, isolées ou groupées en bouffées, bilatérales, asynchrones