John Libbey Eurotext

Retentissement cognitif de l'épilepsie à pointes centro-temporales Volume 3, numéro spécial 3, Numéro spécial 2, December 2001


   
   Figure 1. EEG de veille et de sommeil : forme typique. Activité de fond normale. Pointes diphasiques centrales gauches.



   
  

Figure 2. Aspects EEG prédictifs d'évolution sévère.

A : foyer lent central droit.

B : foyers de pointe-ondes indépendantes central gauche (C3) et central droit (C4).

C : trains de pointe-ondes rythmiques.

D : Pointe-ondes généralisées à 3 c/s.






   
  

Tableaux Ia et Ib : WISC. Évolution du QI Global (QIG), Verbal (QIV), et Pratique (QIP) du début de l'épilepsie (J0) à 18 mois d'évolution (M18). Comparaison des scores moyens du groupe d'enfants avec foyer lent et du groupe d'enfants sans foyer lent.

À J0 : pas de différence significative entre les scores des deux groupes.

M18 : différence significative de la moyenne du QI Global (p = 0,01) et du QI Pratique (p = 0,01).




   
   Tableau II. Subtests du WISC. Comparaison des scores moyens obtenus aux subtests du WISC à 18 mois d'évolution entre le groupe avec foyer lent et le groupe sans foyer lent. Seuls les subtests avec différence significative ont été représentés : compréhension (Cp) (p = 0,05), problèmes (Pb) (p = 0,01), arrangement d'images (Arr) (p = 0,01), cubes (Cub) (p = 0,01).



   
  

Tableau III. Test de Conners. Comparaison des scores moyens obtenus par le groupe des enfants avec foyer lent (8/29) et le groupe des enfants sans foyer lent (21/29). Différence significative durant la phase active de la maladie pour les trois scores suivants : nombre d'omissions (OM) (p = 0,006), temps de réaction (TR) (p = 0,001), variation de l'erreur standard des temps de réaction, reflet de la régulation attentionnelle (VARES) (p = 0,02).

Valeurs exprimées en percentile par rapport à une population témoin : un score supérieur à 90 ou inférieur à 10 est atypique.