John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Les leucémies aiguës lymphoblastiques de l’enfant Volume 22, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital Armand Trousseau, Service d’Hématologie-Immunologie Pédiatrique, 26 avenue du Dr Arnold Netter, 75012 Paris
2 Hôpital Robert Debré, Service d’hématologie-immunologie pédiatrique, Boulevard Sérurier, 75019 Paris
* Correspondance

Les leucémies aiguës lymphoblastiques représentent la première cause de cancer chez l’enfant. Leur pronostic a été bouleversé au cours des trente dernières années notamment grâce au développement et la mise au point de protocoles de chimiothérapies, fruit d’une collaboration internationale fructueuse. Les avancées en cytogénétique et en biologie moléculaire ont également permis de stratifier les patients avec une grande précision afin de leur proposer un traitement dont l’intensité est proportionnelle au risque de rechute. Les objectifs actuels sont doubles ; améliorer la prise en charge des LAL de haut risque n’ayant que peu bénéficié des avancées thérapeutiques des dernières années et l’espoir actuel repose sur l’émergence de thérapies ciblées ainsi que le développement cellules T modifiées (CAR-T cell) dont les résultats sont particulièrement prometteurs. Le deuxième objectif repose sur la sélection toujours plus précise des patients bons répondeurs dans la perspective de réaliser un allègement thérapeutique sans perte de chance afin de limiter au maximum le risque de séquelles à long terme, source de préoccupation majeure pour l’hématologue pédiatre.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International