John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

La performance des aligneurs orthodontiques à l’épreuve du vieillissement : revue systématique et étude in vitro Volume 92, numéro 3, Septembre 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Service d’ODF, Faculté de médecine dentaire, avenue Mohamed El Jazouli, Université Mohammed V de Rabat, Maroc
2 Centre de recherche Euromed, Université Euromed de Fès, BP 51, FèsMaroc
* Correspondance

Introduction : L’objectif de ce travail était d’évaluer, à travers une revue systématique de la littérature et une étude préliminaire in vitro, l’altération des propriétés mécaniques et chimiques des aligneurs par vieillissement dans la salive artificielle et dans la cavité buccale. Matériels et méthodes : Une revue systématique de la littérature a été réalisée, à travers une consultation électronique de trois bases de données : PubMed, EBSCO et Sciencedirect, entre septembre 2018 et janvier 2020. La recherche a été orientée par l’utilisation de plusieurs mots clés spécifiques. Pour l’étude in vitro, les propriétés mécaniques de notre échantillon d’aligneurs ont été évaluées à l’aide du test de flexion 3 points après une immersion hydrique. Résultats et discussion : Sur les 189 articles trouvés, seuls six correspondaient à nos critères d’inclusion. À la lumière des études sélectionnées dans cette revue systématique et de notre étude in vitro, il peut être conclu que les aligneurs orthodontiques subissent une altération de leurs propriétés mécaniques après un séjour en bouche. Toutefois, il est difficile d’évaluer l’impact réel de ces modifications sur leur performance clinique et de porter un jugement définitif sur leur stabilité chimique. D’autres études cliniques contrôlées, avec des protocoles mieux adaptés aux critères cliniques étudiés, sont nécessaires pour évaluer objectivement le phénomène de vieillissement des aligneurs orthodontiques.