John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Syndrome du bébé secoué, apport des recommandations de la HAS sur le diagnostic et la prévention Volume 24, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2022

Auteurs
1 Hôpitaux de Saint Maurice, Service de rééducation des pathologies neurologiques acquises de l’enfant, 14 rue du val d’Osne, 94410 Saint Maurice
2 Hôpital Raymond Poincaré, Service d’anatomie et cytologie pathologiques - médecine légale, 104 boulevard Raymond Poincaré, 92380 Garches
Correspondance : A. Laurent-Vannier

Le traumatisme crânien non accidentel (TNCA) par secouements, le plus fréquent et le plus sévère des TCNA de l’enfant, est le plus souvent répété. Aussi, dans un but de prévention, le diagnostic doit être évoqué et posé dès que possible pour éviter la réitération. Des recommandations ont été établies à l’issue d’une démarche scientifique rigoureuse. Elles décrivent la démarche diagnostique à suivre pour éliminer les diagnostics différentiels et objectiver les lésions, et définissent des critères diagnostiques à appliquer à l’issue, basés sur des données objectives : les lésions et l’histoire rapportée par l’adulte. Le diagnostic est alors écarté, probable ou certain. Mais aux avancées scientifiques considérables sur le sujet s’oppose un courant contestataire dénialiste, sans fondement, porté par quelques-uns, qui doit être dénoncé. En effet, ne pas identifier la violence empêche toute prévention aux dépens de l’enfant mais aussi de la société.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International