JLE

Médecine

MENU

Les personnes trans et le soin. Partie 1 : Des discriminations au renoncement : des sujets à risque ? Volume 18, numéro 4, Avril 2022

Auteurs
1 Université Jean Monnet, Faculté de Médecine Jacques Lisfranc, Campus Santé Innovations, 42270 Saint-Priest-en-Jarez
2 Faculté de Médecine Lyon Est
* Correspondance : M. Dergham

La population transgenre a recours au système de santé depuis les soins ordinaires ou courants jusqu’à ceux relatifs à leur possible parcours de transition. Elle s’avère cependant sujette à de nombreuses discriminations au sein même du système de santé, malgré l’exposition à de nombreux facteurs de risque (précarité, IST, VIH, agressions, dépressions…) qui seront décrits dans ce premier article. Les particularités du suivi médical et des risques psychosociaux spécifiques de cette population sont méconnues des soignants et le manque de formation vis-à-vis de la santé trans durant les études de santé participe au maintien des stéréotypes et attitudes discriminatoires. Ces éléments seront décrits dans une deuxième partie. Enfin, une fiche de synthèse soulignera les principaux axes du suivi en soins primaires ambulatoires.