John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Optimisation thérapeutique chez les sujets âgés hospitalisés en soins aigus gériatriques au CHU de Montpellier : bilan du suivi un mois après la sortie d’hospitalisation Volume 41, numéro 4, Décembre 2022

Illustrations

  • Figure 1.

Tableaux

Auteurs
1 Unité de médecine interne et de soins aigus gériatriques, CHU de Montpellier, 34090 Montpellier, France
2 Pharmacie à usage intérieur, Centre hospitalier de Clermont-l’Hérault, 34800 Clermont-l’Hérault, France
Correspondance : C. Estournet

Les modifications pharmacologiques liées au vieillissement et la polymédication exposent les sujets âgés au risque iatrogène médicamenteux. La lutte contre la prescription de médicaments potentiellement inappropriés chez ces patients est donc nécessaire. Nous avons évalué l’impact de la collaboration médico-pharmaceutique au sein de l’unité de médecine interne et de soins aigus gériatriques du centre hospitalier universitaire de Montpellier sur la prise en charge médicamenteuse des sujets âgés et sur le suivi des modifications thérapeutiques hospitalières par les médecins de ville un mois après la sortie d’hospitalisation des patients.

Méthodes

Après l’inclusion des patients entre le 2 janvier et le 16 mars 2020, nous avons contacté leurs pharmaciens d’officine et médecins traitants 1er février au 30 avril 2020 pour connaître les traitements un mois après la sortie d’hospitalisation et recueillir l’avis de ces professionnels sur les axes d’amélioration de la prise en charge médicamenteuse des sujets âgés.

Résultats

La collaboration médico-pharmaceutique hospitalière a permis de diminuer significativement le nombre de médicaments potentiellement inappropriés par ordonnance : leur prévalence passant de 57,6 % à 23,7 % entre l’admission et la sortie d’hospitalisation des 59 patients de l’étude. Bien qu’augmentée un mois après la sortie des patients (27,1 %), elle reste significativement inférieure à celle retrouvée avant l’optimisation thérapeutique hospitalière traduisant l’adhésion des médecins de ville aux modifications opérées.

Conclusion

L’amélioration de la transition hôpital-ville et de la collaboration médico-pharmaceutique en ville sont autant de perspectives d’optimisation de la prise en charge médicamenteuse des sujets âgés.