John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Stimulation magnétique transcrânienne : intérêts et spécificités dans le traitement de la dépression du sujet âgé Volume 98, numéro 10, Décembre 2022

Tableaux

Auteurs
# Ilia Humbert et Samuel Bulteau ont contribué de façon équivalente au travail de rédaction.
1 CNRS UMR 7357 ICube, Université de Strasbourg, France
2 Fédération de médecine translationnelle de Strasbourg (FMTS), Université de Strasbourg
3 Centre de neuromodulation non-invasive de Strasbourg (Cemnis, UF 4768), service de physiologie et d’explorations fonctionnelles, Hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1 pl. de l’Hôpital, BP 426, Strasbourg
4 Section stimulation transcrânienne en psychiatrie (STEP) de l’Association française de psychiatrie, biologique et de neuropsychopharmacologie, Saint-Germain-en-Laye, France
5 Unité de recherche clinique, EPS Ville-Évrard, pôle G03, 202, avenue Jean-Jaures, 93330 Neuilly/Marne, France
6 CHU de Nantes, Service de Psychiatrie de liaison et d’addictologie, Nantes
7 Université de Nantes, Faculté des sciences du Sport, Laboratoire « Mouvement, Interactions, Performance » (EA 4334), Nantes
8 Université de Nantes, Université de Tours, Inserm, Sphere U1246, Nantes
9 Service de Psychiatrie, Centre Ressource de psychiatrie du sujet âgé, Hôpital Corentin-Celton, Université Paris Descartes 92130 Issy-les-Moulineaux, France
Correspondance : I. Humbert

À la suite de la prise de conscience de la réalité des troubles de l’humeur des personnes âgées, avec toutes leurs spécificités, les psychiatres ont cherché quels pouvaient être les réponses thérapeutiques les plus adaptées. Parmi les techniques innovantes à leur disposition, la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) semble une option de choix : son efficacité, qui a été démontrée dans la dépression en population générale selon la littérature internationale, est équivalente chez la personne âgée. De plus, son excellent profil de tolérance paraît tout à fait adapté à une population gériatrique sensible aux effets indésirables pharmacologiques. Thérapie idéale de la dépression du sujet âgé ? Nous verrons que la rTMS présente également des limites dans cette situation. Par exemple, les processus de vieillissement physiologiques ou pathologiques tels les maladies neurodégénératives et les accidents vasculaires cérébraux, imposent des contraintes à l’utilisation de la rTMS.