John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir des lésions ano-périnéales crohniennes… Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11
  • Figure 12
  • Figure 13

Tableaux

Auteurs
Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph, 185, rue Raymond Losserand, 75014 Paris
* Correspondance

Les lésions ano-périnéales (LAP) de la maladie de Crohn (MC) sont fréquentes et constituent un défi tant diagnostique que thérapeutique. Elles peuvent être liées directement à la MC : lésions primaires (ulcérations et pseudo-marisques) exclusivement liées au processus inflammatoire de la maladie et lésions secondaires (fistule, abcès, sténose) dont l’évolution est au moins partiellement indépendante. Mais le clinicien peut être confronté à d’autres lésions : infectieuses (mycose, herpès, condylomes...), inflammatoires (psoriasis, maladie de Verneuil...), tumorales (néoplasie intra-épithéliale, carcinome épidermoïde, adénocarcinome), dermatologiques (dermite de macération, eczéma…) ou proctologiques communes (hémorroïdes, fissure anale…). Les prélèvements à visée histologique par biopsie cutanée au punch sont indispensables devant toute lésion chronique inhabituelle ne répondant pas aux thérapeutiques usuelles (dermocorticoïdes, antifongiques imidazolés, antibiotiques).