JLE

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Prise en charge de l’anémie chez les patients traités par chimiothérapie pour un cancer digestif Volume 26, supplément 1, Octobre 2019

Figure 1

Principales étiologies de l’anémie au cours des cancers digestifs.

Figure 2

Bilan initial en cas d’anémie chez un patient sous chimiothérapie.

Figure 3

Prise en charge de l’anémie au cours des cancers (d’après les recommandations de l’ESMO) [3]. aAutres paramètres biologiques en faveur d’une carence martiale : pourcentage d’érythrocytes hypochromes > 5 % et contenu en hémoglobine des réticulocytes < 28 pg. bLe fer intraveineux est administré, soit en dose unique de 1 000 mg, soit en plusieurs perfusions pour une dose totale équivalente de 1 000 mg si des formulations adaptées de fer intraveineux sont disponibles. Une administration orale de fer n’est à envisager que chez les patients dont la ferritinémie est inférieure à 30 ng/mL, sans syndrome inflammatoire (C-Réactive Protéin < 5 mg/L). cLa posologie des agents stimulant l’érythropoïèse doit être conforme aux résumés des caractéristiques des produits respectifs.

Figure 4

Recommandations de prescription des agents stimulants l’érythropoïèse (ASE) d’après la fiche de bon usage du médicament [29].